Parole de Socrate

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Socrate un jour faisant bâtir,
Chacun censurait son ouvrage :
L’un trouvait les dedans, pour ne lui point mentir,
Indignes d’un tel personnage ;
L’autre blâmait la face, et tous étaient d’avis
Que les appartements en étaient trop petits.
Quelle maison pour lui ! l’on y tournait à peine.
« Plût au ciel que de vrais amis,
Telle qu’elle est, dit-il, elle pût être pleine ! »
Le bon Socrate avait raison
De trouver pour ceux-là trop grande sa maison.
Chacun se dit ami ; mais fou qui s’y repose :
Rien n’est plus commun que ce nom,
Rien n’est plus rare que la chose.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

L’Aigle, la Laie et la Chatte
L’Aigle avait ses petits au haut d’un arbre creux.La Laie au pied, la Chatte entre les deux ;Et sans s’incommoder, moyennant ce partage,Mères et nourrissons faisaient leur tripotage.La Chatte détruisit par sa fourbe l’accord.Elle grimpa…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Dépositaire infidèle
Grâce aux filles de Mémoire,J’ai chanté des animaux ;Peut-être d’autres hérosM’auraient acquis moins de gloire.Le Loup, en langue des Dieux,Parle au Chien dans mes ouvrages :Les bêtes, à qui mieux mieux,Y font divers personnages :Les…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Chêne et le Roseau
Le Chêne un jour dit au Roseau :Vous avez bien sujet d’accuser la Nature.Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.Le moindre vent qui d’aventureFait rider la face de l’eauVous oblige à baisser la tête :Cependant que mon front au…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Aigle et l’Escarbot
L’Aigle donnait la chasse à Maître Jean Lapin,Qui droit à son terrier s’enfuyait au plus vite.Le trou de l’Escarbot se rencontre en chemin.Je laisse à penser si ce gîteÉtait sûr ; mais où mieux ? Jean Lapin s’y blottit.L’Aigle fondant sur…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Lion abattu par l’homme
On exposait une peintureOù l’artisan avait tracéUn lion d’immense staturePar un seul homme terrassé.Les regardants en tiraient gloire.Un Lion en passant rabattit leur caquet :« Je vois bien, dit-il, qu’en effetOn vous donne ici la…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables