Le Lynx et la Taupe

Les fables de la Motte
Partager sur Facebook

Jadis dans le siécle des fables,
et du tems qu' il étoit des sirenes, des sphinx,
centaures et choses semblables,
vivoit aussi messire linx,
l' argus des animaux, dont la perçante vûë
ne trouva jamais rien d' obscur :
tandis que l' oeil du jour perce à peine la nuë,
le sien perce au travers d' un mur.
Un de ces animaux, tapi sous un branchage,
(car ils étoient chasseurs de leur métier)
se tenoit à l' affût, attendoit le gibier,
préparant ses dents à l' ouvrage.
Notre Argus apperçoit une taupe en son trou.
Ah ! Lui dit-il ; que je te plains ma mie !
Pauvre animal que fais-tu de la vie ?
Tu n' as point d' yeux ; Jupiter étoit fou
quand il te fit de cette sorte.
Pourquoi t' ôter le jour qui doit tout éclairer !
Tu fais fort bien de t' enterrer ;
je te tiens plus d' à moitié morte ;
et ce seroit faveur que de te dévorer.
Pardonnez-moi, lui dit la dame ;
je sens fort bien que je vis tout-à-fait.
Je n' ai point d' yeux ; est-ce un sujet
d' accuser Jupiter ? Croyez-m' en sur mon ame,
il a bien fait ce qu' il a fait.
A-t-il besoin qu' on le conseille ?
Il m' a donné de sa grace une oreille
qui vaut des yeux, et qui me sert autant.
Tenez, par exemple, elle entend
derriere vous un bruit qui vous menace ;
je crains pour vous quelque disgrace,
fuyez. Dame taupe entendoit
la corde d' un arc qu' on bandoit.
La fléche part, et l' atteinte mortelle
envoya notre Argus dans la nuit éternelle.
Mépriseurs indiscrets, vous n' y connoissez rien ;
les dons sont partagés, et chacun a le sien.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

L'Homme et la Sirène
Quelle espece est l' humaine engeance !Pauvres mortels où sont donc vos beaux jours ?Gens de desir et d' espérance,vous soûpirez long-temps après la jouïssance ;jouïssez-vous ? Vous vous plaignez toûjours.Mille et mille projets roulent…
Fable :: Antoine Houdar de La Motte
Partager sur Facebook
L'Asne et le Lièvre
Aux tems aînés de cet âge où nous sommes,entre les animaux une guerre survint.Parfois, n' en déplaise à l' instinct,ils sont aussi fous que les hommes.La commune vouloit l' emporter sur les lords ;chambre-basse prétend devenir…
Fable :: Antoine Houdar de La Motte
Partager sur Facebook
L'Huitre
Deux voyageurs firent naufrage ; et sur le débris du vaisseauils abordent tous deux dans une isle sauvage,où les suit un danger nouveau :l' affreuse faim. Nos gens cherchent par tout à vivre ;mais ils ont beau courir, nuls fruits,…
Fable :: Antoine Houdar de La Motte
Partager sur Facebook
Les Singes matelots
Un navire chargé d' une peuplade singe,colonie amassée aux forêts de Narsinge,venoit d' arriver dans un port.Le débit étoit sûr de cette marchandise ;le roi du pays l' aimoit fort.Que ce fût bon goût ou sotise,avec lui tout son peuple…
Fable :: Antoine Houdar de La Motte
Partager sur Facebook
Le Fromage
Deux chats avoient pris un fromage,et tous deux à l' aubaine avoient un droit égal.Dispute entre eux pour le partage.Qui le fera ? Nul n' est assez loyal.Beaucoup de gourmandise et peu de conscience ;témoin leur propre fait, le fromage…
Fable :: Antoine Houdar de La Motte
Partager sur Facebook
Plus de Fables