L’Oie et le Villageois

Les fables d'Avianus
Partager sur Facebook

Un homme avait une Oie d’une fécondité précieuse, car souvent elle déposait dans son nid des œufs d’or. La nature avait voulu que le superbe volatile ne pondit jamais deux de ces œufs à la fois; mais le maître, craignant que ses vœux cupides ne fussent pas réalisés, s’irrita des retards que souffrait sa convoitise. Persuadé qu’il retirerait un immense profit de la mort de l’Oie qui renfermait une mine si inépuisable, il lui plongea cruellement son couteau dans les entrailles, les mit à découvert et n’y trouva pas même un des œufs qu’elle lui pondait d’ordinaire. Le Villageois maudit alors l’action insensée qui le ruinât, car lui seul s’était justement puni.

C’est ainsi que ceux qui demandent aux dieux tout à la fois, sont justement repoussés jusque dans leurs prières de chaque jour.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Renard et la Panthère
Une Panthère aux flancs mouchetés, à la poitrine brillante, parcourait les campagnes au milieu des autres bêtes. Les lions si redoutables, mais dont le poil n’est pas marqueté, lui parurent tout d’abord une espèce misérable; et, jetant sur tous les…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
La Souris et le Boeuf
Un jour, une petite Souris, rôdant à l’aventure, osa, dit-on, blesser de sa faible dent un Bœuf de haute taille; mais à peine lui eut-elle fait sentir sa morsure, qu’elle gagna son trou pour s’y mettre en sûreté. Cependant l’animal irrité, l’œil en…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
La Pluie et le Vase de terre
Chassée par le vent et condensée dans un nuage épais, une pluie violente tombait par ondées. L’eau, qui recouvrait le sol dans une vaste étendue, enveloppa un Vase de terre exposé dans un champ: (car l’air, doucement échauffé, fortifie l’argile…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Poisson de rivière et le Poisson de mer
Entraîné par le courant impétueux d’un fleuve, un Poisson d’eau douce parcourait à l’aventure la vaste étendue des mers. Là, méprisant les poissons qu’il rencontre, il prétend l’impudent, qu’il est d’une espèce plus estimée. Un Phoque, habitant e…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
L’Enfant et le Voleur
Un Enfant en pleurs s’assit sur la margelle d’un puits, poussant des sanglots sans aucun motif réel. Un adroit Voleur, le voyant fondre en larmes, lui demande aussitôt la cause de son chagrin. L’Enfant, pour le tromper, lui conte que la corde s’est…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Plus de Fables