Le Villageois et Hercule

Les fables d'Avianus
Partager sur Facebook

Un Villageois avait laissé enfoncés dans un bourbier profond son chariot et ses bœufs encore ployés sous le joug, espérant, mais en vain, que les dieux, selon ses vœux, viendraient le secourir sans qu’il se mit en peine. Le héros de Tirynthe, que d’une voix suppliante il invoquait dans ses prières, lui parla ainsi du haut des cieux : Ranime avec l’aiguillon l’ardeur de tes bœufs harassés, et que ta main paresseuse pousse un peu à la roue :

" Quand tu auras essayé de tous les moyens et épuisé toutes les ressources de tes forces, alors tu pourras justement espérer l’assistance des dieux. "

Sachez donc que les dieux n’écoutent point des vœux indolents: c’est en agissant vous-même que vous obtiendrez leur secours.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Sapin et le Buisson
Dans une dispute animée sur la prééminence de leur forme, un Sapin des plus beaux se moquait d’un Buisson épineux. " Le débat, disait-il, était inégal, vu le peu de rapprochement à faire entre leurs qualités. Je m’élance svelte et dégagé dans les…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Chasseur et le Lion
Un Chasseur et un fier Lion disputaient depuis longtemps entre eux la question de supériorité. Comme ils désiraient vider pour toujours leur débat, le hasard offre à leur vue un mausolée tout récent; une main habile y avait représenté un lion dont…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Chasseur et le Tigre
Un Chasseur dont tous les traits touchaient au but, troublait, jusqu’en leur fort, les bêtes promptes à fuir devant lui. Un Tigre audacieux, qui voulait les secourir dans ce moment de terreur, s’animait au combat en se battant les flancs de sa…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Chien et le Lion
Un Chien des mieux nourris rencontra, dit-on, un Lion des plus maigres, et s’entretint avec lui d’un ton enjoué. Ne voyez-vous pas, lui dit-il, mon large dos s’arrondir jusque sur mes flancs rebondis, et quels muscles rehaussent ma noble poitrine?…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Chien
Ce n’est pas chose facile aux cœurs pervers que de se croire dignes des récompenses ou des châtiments qu’ils reçoivent.Un chien, dont les aboiements n’avaient rien de terrible, et dont la gueule se servait peu de ses dents menaçantes, et qui…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Plus de Fables