Le Fermier et le Maître

Les fables d'Avianus
Partager sur Facebook

Un fermier avait laissé aller, après lui avoir coupé une oreille, un sanglier qui avait dévasté ses moissons et ruiné ses riches cultures, comptant que l’animal, portant toujours la marque du châtiment, épargnerait désormais ses nouvelles semailles. Pris une seconde fois dans un champ où il commençait ses dégâts, le sanglier paya sa perfidie de sa seconde oreille. Il revint pourtant, avec sa tête déformée, saccager une récolte assurée; mais son double châtiment le rend indigne de pardon. Le Fermier le prend, le coupe par morceaux, qu’on accommode de diverses façons, pour la table somptueuse du Maître. Le sanglier mangé, le Maître veut en avoir le cœur; mais il avait été, lui dit-on, dérobé par l’avide cuisinier. Le Fermier calma son juste courroux par cet à-propos:

" Ce sanglier insensé, dit-il, n’avait point de cœur, car serait-il ainsi follement venu risquer ses membres et se faire prendre tant de fois par un même ennemi? "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Villageois et Hercule
Un Villageois avait laissé enfoncés dans un bourbier profond son chariot et ses bœufs encore ployés sous le joug, espérant, mais en vain, que les dieux, selon ses vœux, viendraient le secourir sans qu’il se mit en peine. Le héros de Tirynthe, que…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Satyre et le Voyageur
Par un jour de frimas où les champs endurcis étaient recouverts d’une couche épaisse de glace, un Voyageur s’arrêta au milieu de neiges amoncelées qui, dérobant la route, l’empêchaient d’aller plus avant. Un Satyre, gardien des forêts, eut, dit-on,…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
La Pluie et le Vase de terre
Chassée par le vent et condensée dans un nuage épais, une pluie violente tombait par ondées. L’eau, qui recouvrait le sol dans une vaste étendue, enveloppa un Vase de terre exposé dans un champ: (car l’air, doucement échauffé, fortifie l’argile…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
L’Enfant et le Voleur
Un Enfant en pleurs s’assit sur la margelle d’un puits, poussant des sanglots sans aucun motif réel. Un adroit Voleur, le voyant fondre en larmes, lui demande aussitôt la cause de son chagrin. L’Enfant, pour le tromper, lui conte que la corde s’est…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
La Fourmi et la Cigale
Qui laisse sa jeunesse s’écouler dans l’oisiveté, sans se préoccuper des besoins de l’avenir, celui-là, quand viendront la vieillesse et le lourd fardeau des années, implorera souvent en vain le secours d’autrui.Une Fourmi, durant l’été, porta…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Plus de Fables