Le Lion et la Chèvre

Les fables d'Avianus
Partager sur Facebook

Un Lion qui cheminait, pressé par la faim, vit une Chèvre paissant sur le sommet d’un rocher.

"Quitte ces hauteurs rocailleuses et escarpées, lui dit-il tout d’abord, et ne cherche pas ta nourriture sur ces monts incultes; descends plutôt au milieu des vertes prairies, où sont la fleur safranée du cytise, les saules aux feuilles glauques et le thym savoureux.
— Cesse, je te prie, reprit la Chèvre tremblante, de troubler ma tranquillité par tes doucereux mensonges. Tes avis sont bons; pourtant ôte-moi la crainte d’un danger plus réel; ta présence donne peu de poids à tes paroles: car tes propos, quoique sages et bien fondés, viennent d’un conseiller trop connu par sa férocité."

Ne prêtez pas légèrement l’oreille aux discours flatteurs; mais d’une bouche amie, méditez tous les avis.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Laboureur et le Taureau
Pour dompter un jeune Taureau impatient de tous liens et s’indignant de soumettre au joug sa tête indomptée, un Laboureur lui coupa les cornes avec sa serpe recourbée, et crut avoir ainsi maîtrisé la fougue de l’animal furieux; puis, prudemment, il…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Chevalier
Un chevalier romain, chauve, qui nouait sur sa tête les cheveux qui lui restaient et se couvrait le front d’un faux toupet, se rendit un jour au Champ de Mars, attirant tous les regards par l’éclat de ses armes, et faisant caracoler son cheval…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
La Guenon et ses Petits
La Guenon, paraît-il, lorsqu’elle met bas deux petits, les traite tous deux d’une manière bien différente; elle prodigue à l’un tout l’amour d’une tendre mère, et nourrit contre l’autre la haine la plus prononcée. Quand donc une Guenon qui allaite…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
L’Enfant et le Voleur
Un Enfant en pleurs s’assit sur la margelle d’un puits, poussant des sanglots sans aucun motif réel. Un adroit Voleur, le voyant fondre en larmes, lui demande aussitôt la cause de son chagrin. L’Enfant, pour le tromper, lui conte que la corde s’est…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Satyre et le Voyageur
Par un jour de frimas où les champs endurcis étaient recouverts d’une couche épaisse de glace, un Voyageur s’arrêta au milieu de neiges amoncelées qui, dérobant la route, l’empêchaient d’aller plus avant. Un Satyre, gardien des forêts, eut, dit-on,…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Plus de Fables