Les Taureaux et les Lions

Les fables d'Avianus
Partager sur Facebook

Quatre magnifiques Taureaux, en paissant dans les prés, se lièrent jadis d’amitié si étroite, qu’ils ne s’écartaient jamais les uns des autres, quittant et regagnant en même temps l’étable. Aussi un fort Lion, terreur de la forêt, n’osait-il affronter les cornes réunies des quatre compagnons. Comme la crainte l’empêche, malgré son audace et ses nombreux exploits, de prétendre à une aussi riche proie, et d’aborder les Taureaux si bien ligués, et que, seul, il se sent trop faible contre tant d’adversaires; impatient de dissoudre cette redoutable alliance, il commence l’attaque par de méchants propos, et, quand ses perfides discours ont désuni les quatre amis, il se jette sur les malheureux et les met en pièces. Un des Taureaux dit alors:

" Que notre mort serve de leçon à ceux qui désirent conserver une vie tranquille."

Gardez-vous de prêter trop tôt l’oreille aux discours trompeurs, et de rompre brusquement une vieille amitié.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Paysan et l’Âne
Chacun doit se priser ce qu’il est, se contenter de son mérite personnel, et ne pas s’approprier les avantages d’autrui, sous peine de devenir la risée du public, quand, privé de ces splendeurs, on reparaît dans sa nudité première.Un Âne trouva…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
L’Enfant et le Voleur
Un Enfant en pleurs s’assit sur la margelle d’un puits, poussant des sanglots sans aucun motif réel. Un adroit Voleur, le voyant fondre en larmes, lui demande aussitôt la cause de son chagrin. L’Enfant, pour le tromper, lui conte que la corde s’est…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Laboureur et le Taureau
Pour dompter un jeune Taureau impatient de tous liens et s’indignant de soumettre au joug sa tête indomptée, un Laboureur lui coupa les cornes avec sa serpe recourbée, et crut avoir ainsi maîtrisé la fougue de l’animal furieux; puis, prudemment, il…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
L’Envieux et l’Avare
Jupiter, du haut des cieux, envoya Phébus sur la terre pour y étudier la duplicité humaine. Deux hommes fatiguaient alors les dieux de vœux bien différents; l’un était avare, l’autre envieux. Phébus, ayant sondé leurs cœurs, se présente au milieu…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Le Soldat et le Clairon
Un Soldat, vieilli dans les combats, avait fait vœu de livrer aux flammes toutes les armes qu’après la victoire il enlèverait à ses adversaires expirants, ou tout ce qu’il prendrait sur l’ennemi fugitif. Le sort le mit à même de s’acquitter de son…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Plus de Fables