Le Chameau

Les fables d'Avianus
Partager sur Facebook

Cette fable montre que le sage vit content de ce qu’il possède, sans convoiter les biens d’autrui. La Fortune peut reculer brusquement, et sa roue reprendre soudain ce qu’elle vient de donner.

Un Chameau de dimension colossale se dirigea, dit-on, vers le ciel et adressa ses doléances au grand Jupiter. Sa difformité le rendait pour tous honteux et risible; le bœuf portait fièrement deux cornes, et le Chameau seul, sans nul moyen de défense, restait exposé à la merci des autres bêtes. Jupiter sourit, déjoua son espoir, et, de plus, lui allégea les oreilles. Tu mérites cette leçon, lui dit-il, pour être mécontent de ton sort, et pleure à jamais ce que te coûte ta jalousie.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

La Guenon et Jupiter
Jupiter voulut une fois connaître lequel de tous les êtres qui peuplent l’univers produisait les plus beaux rejetons. Toutes les espèces de bêtes sauvages accourent à l’envi aux pieds de sa grandeur, et celles des champs sont forcées de s’y rendre…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Les deux Voyageurs
Deux Voyageurs marchaient de compagnie dans les étroits sentiers de montagnes inconnues et de vallées tortueuses; comptant bien, l’un et l’autre, en réunissant leurs forces, parer à tous les dangers que le sort leur enverrait. Tandis qu’ils…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
La Villageoise et le Loup
Un jour, une Villageoise jura à un enfant qui pleurait, que, s’il ne se taisait, elle le ferait manger au Loup féroce. Un Loup crédule entend ces paroles et reste en sentinelle à la porte, s’épuisant en vœux inutiles : car l’enfant, cédant à la…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
La Grue et le Paon
L’oiseau de Junon retint un jour à dîner la Grue, habitante de la Thrace. Comme ils disputaient sur le mérite de leur forme différente, d’un simple désaccord surgit une querelle animée. Mon corps, disait le Paon, brille de mille nuances, tandis que…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
L’Aigle et la Tortue
La Tortue, un jour, s’adressa aux oiseaux: si l’un deux voulait, après l’avoir fait voler, la déposer à terre, aussitôt elle irait tirer des coquillages du fond de la mer Rouge, et une perle serait la récompense de ce service. Elle s’indignait que,…
Fable :: Flavius Avianus
Partager sur Facebook
Plus de Fables