Le Taureau et le Veau

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

Un Taureau, gêné par ses cornes, se débattait à la porte étroite d'une étable où il ne pouvait entrer qu'avec peine.

Un Veau voulut lui montrer comment on devait s'y prendre. « Tais-toi, lui dit le Taureau, je savais cela avant que tu fusses né. »

Celui qui veut eu remontrer à son maître peut prendre pour lui ce que je viens de dire.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Lion et l’âne chassent
L’ostentation du courage Est ridicule en un poltron.Le lâche qui, par ses propos,Se permet d’usurper la gloire,Abuse uniquement les sotsEt chez les gens experts tombe en mépris notoire :Le lion avec l’âne, un jour voulant…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le renard et l’Aigle
Si haut que vous soyez, craignez les plus humbles; car la ruse sert merveilleusement la vengeance. Un jour l’Aigle déroba les petits du Renard, et les déposa dans son aire, pour servir de nourriture à ses aiglons. La pauvre mère suivit l’oiseau en…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
La Cigale et la Chouette
Celui qui ne sait pas se plier à l'obligation d'être sociable trouve presque toujours le châtiment de son orgueil. Une cigale étourdissait de ses cris stridents une chouette qui avait coutume de chercher sa nourriture dans les ténèbres et de dormir…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
L’Ane et vieux Pâtre
Le pauvre a même sort, bien que changé de maître.Un timide vieillard en pré paissant son âne,Se sentit tout-à-coup effrayé par les crisDes ennemis. Près de perdre la tramontane,Il engageait l’âne à s’enfuir,Ou captifs, à coup sûr, ils…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Les Abeilles et les Bourdons jegés par la Guêpe
Des abeilles au haut d'un chêne avaient fait des rayons; et ces rayons, des bourdons propres à rien disaient qu'ils leur appartenaient. Le différend fut porté devant le tribunal de la guêpe. Comme elle connaissait très bien l'une et l'autre espèce,…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables