La Fourmi et la Mouche

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

La Fourmi et la Mouche contestaient assez vivement de leur prix. La Mouche commença la querelle en disant :

« Peux-tu bien comparer ta position à la mienne ? dans les sacrifices, je goûte la première les entrailles des victimes; j'établis ma demeure sur les autels , et je parcours ainsi tous les temples sacrés. Je siège sur le front des rois, et, si je veux même, je cueille un baiser sur la bouche de la femme la plus chaste : je ne fais rien et je jouis des plus beaux avantages. Eh bien! est-il dans ton existence quelque chose de comparable, misérable campagnarde?
— Sans doute, répondit la Fourmi, il est. glorieux de siéger au banquet des Immortels, mais comme convive, et non comme parasite importun. Tu habites les autels; mais, dès que l'on t'y aperçoit, on te chasse. Tu parles de rois, de baisers surpris aux dames : folle! tu te vantes là de choses que, par pudeur, tu devrais cacher. Tu ne fais rien ; mais aussi, lorsque le besoin se fait sentir, tu n'as rien. Tandis que j'amasse avec ardeur quelques grains pour mon hiver , je te vois voltiger le long des murs, cherchant un honteux repas. L'été, tu me fatigues de tes bourdonnements ; pourquoi te tais-tu donc l'hiver? Lorsque le froid te saisit et te tue, je rentre saine et sauve dans ma demeure, où je trouve l'abondance. En voilà assez, je crois, pour rabattre ton orgueil. »

Cette fable nous apprend à connaître deux caractères différents , celui de l'homme qui fait parade de faux avantages, et celui de l'homme dont la vertu brille d'un solide éclat.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Chien et le Crocodile
Ceux qui donnent de mauvais conseils aux gens sages perdent leur temps, et font rire d’eux. On dit que les chiens ne boivent l’eau du Nil qu’en courant, de peur d’être saisis par les Crocodiles. Un Chien donc courait, et. commençait à boire,…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Lion devenu vieux, le Sanglier, le Taureau et l’Âne
Quiconque a perdu son ancienne puissance devient dans le malheur, le jouet même du lâche. Abattu par les années, abandonné de ses forces, le Lion, gisant h terre, allait rendre le dernier soupir. Le Sanglier fond brusquement sur lui, et, d’un coup…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Loup et le Chien
Que la liberté est douce ! Je vais le démontrer en peu de mots.Un chien bien repu et un loup d'une maigreur extrême se rencontrèrent par hasard. Quand, après s'être salués, iIs se furent arrêtés : «D'où vient, je te prie, dit le loup, que tu as le…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
L'âne et les prêtre de Cybèle
Celui qui est né malheureux, non seulement traîne une vie misérable, mais au delà du trépas il est encore poursuivit par sa cruelle destinée.Les Prêtres de Cybèle, lorsqu'ils faisaient leur tournée pour recueillir des offrandes, chargeaient un Âne…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Renard et le masque de tragédie
Un renard vit par hasard un masque de tragédie : Belle tête, dit-il, mais de cervelle point.» Ce mot s'applique à certaines gens à qui la fortune a donné les honneurs et la gloire, mais refusé le sens commun.L’honneur des sots est dépourvu de…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables