Phèdre

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

La critique envieuse a beau dissimuler le jugement qu'elle doit porter s-ur mon ouvrage, je le connais bien d'avance. Tout ce qui lui paraîtra digne de passer à la postérité, elle l'attribuera à Esope; mais, pour tout ce qui lui plaira moins, elle soutiendra fortement que j'en suis l'auteur. Je veux réfuter dès à présent ses calomnies , et lui dire : « Ces fables, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, Ésope en est l'inventeur, et moi je les ai perfectionnées. » Mais continuons le plan que nous avons adopté.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

La Montagne qui accouche
Une Montagne en mal d'enfant poussait des cris effroyables. Tout le monde s'attendait à un grand événement. Elle accoucha d'une souris.Ceci te regarde, toi qui fais de grandes promesses, et ne nous donnes rien de bon.
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Les arbres sous la protection des Dieux
Un jour, les Dieux choisirent les Arbres qu'ils voulaient mettre sous leur protection. Jupiter prit le chêne, Venus le myrte, Apollon le laurier, Cybèle le pin et Hercule le superbe peuplier. Minerve les regardait d'un air étonné :" Pourquoi…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
La Panthere et le Berger
C'est l'habitude de ceux qui ont été méprisés de rendre mesure pour mesure. Une panthère, par mégarde, tomba un jour dans une fosse. Des paysans l'ayant vue, les uns font pleuvoir sur elle des bâtons, les autres l'accablent de pierres; quelquesuns…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Taureau et le Veau
Un Taureau, gêné par ses cornes, se débattait à la porte étroite d'une étable où il ne pouvait entrer qu'avec peine.Un Veau voulut lui montrer comment on devait s'y prendre. « Tais-toi, lui dit le Taureau, je savais cela avant que tu fusses né. »…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
La Fourmi et la Mouche
La Fourmi et la Mouche contestaient assez vivement de leur prix. La Mouche commença la querelle en disant : « Peux-tu bien comparer ta position à la mienne ? dans les sacrifices, je goûte la première les entrailles des victimes; j'établis ma demeure…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables