La Mouche et la Mule

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

Une mouche vint se poser sur le timon d'un char et, gourmandant la mule : «Que tu es lente ! lui dit-elle; tu ne veux donc pas aller plus vite ? Prends garde que avec mon aiguillon je ne te crible le cou de piqûres.»

La mule lui répondit : « Tes paroles ne m'émeuvent pas. Celui que je crains, c'est celui que tu vois assis sur le siège de devant, qui, de son fouet flexible, règle l'allure de l'attelage et me contient par ma bouche à l'aide du mors blanc d'écume. Quitte donc cette arrogance déplacée : je sais où il faut en prendre à l'aise et où il faut courir. »

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Les voyageurs et le Voleur
Et son courage en eut bientôt fait justice. Le Voleur tué, le timide compagnon accourt, tire son glaive, jette son manteau par terre, puis s écrie "Laisse-le venir, il apprendra à qui il a affaire. " Celui qui s'é­tait réellement battu lui répondit…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
La Vieille femme et l'amphore
Une vieille femme vit à terre une amphore entièrement vidée, mais d'où pourtant le dépôt du Falerne provenant d'une jarre fameuse répandait encore au loin une odeur délicieuse. Après l'avoir aspirée avidement et à pleines narines. «Quel parfum suave…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Esope et le paysan
n homme d'expérience en sait plus long même qu'un devin" : telle est l'expression courante, mais de cette formule, on ne dit pas l'origine. Je la ferai connaître pour la première fois par le récit que je vais faire. Le propriétaire d'un troupeau vit…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
L’Âne se moquant du Sanglier
La plupart des sots, lorsqu’ils cherchent à plaisanter, blessent par des propos outrageants, et s’attirent de fâcheuses affaires. L’Âne rencontra le Sanglier : " Bonjour, frère, a lui dit-il. " Celui-ci aussitôt, rejetant avec indignation cette…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Chien, le trésor et le Vautour
Cette fable peut convenir aux avares et à ceux qui, sortis de très-bas, veulent passer pour riches. En déterrant des ossements humains, un Chien trouva un trésor: comme il avait outragé les dieux Mânes, la passion des richesses s’empara soudainement…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables