Esope et le paysan

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

n homme d'expérience en sait plus long même qu'un devin" : telle est l'expression courante, mais de cette formule, on ne dit pas l'origine. Je la ferai connaître pour la première fois par le récit que je vais faire. Le propriétaire d'un troupeau vit ses brebis produire des agneaux à tête humaine. Épouvanté de cette monstruosité, il court tout affligé consulter les devins. L'un répond que le fait intéresse la vie du maître et qu'il faut conjurer le péril en sacrifiant une victime. L'autre assure que sa femme est coupable d'adultère et que c'est l'illégitimité de ses enfants qui est ainsi révélée; mais la faute peut être rachetée par le sacrifice d'une victime adulte. Bref, ils diffèrent tous d'opinion et à l'inquiétude de cet homme ils ajoutent une inquiétude encore pire. Alors, comme il se trouvait là, Ésope, en vieillard subtil, dont la nature ne put jamais mettre le flair en défaut :

"Si tu veux, paysan, dit-il, prévenir les effets annoncés par ce prodige, ce sont des femmes qu'il faut donner à tes bergers."

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Les Chiens affamés
Un projet insensé non seulement ne réussit pas, mais pousse les mortels à leur perte. Des Chiens aperçurent un morceau de cuir au fond d’une rivière : pour le retirer et le manger plus à leur aise, ils voulurent boire toute l’eau; mais ils crevèrent…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le boucher et le singe
Un passant vit à l'étal d'un boucher un singe suspendu au milieu d'autres marchandises et victuailles. Il demanda quel goût pouvait bien avoir le singe. Alors le boucher en plaisantant : "Telle est la tête, dit-il, tel je garantis le goût."Ce mot…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le renard et l’Aigle
Si haut que vous soyez, craignez les plus humbles; car la ruse sert merveilleusement la vengeance. Un jour l’Aigle déroba les petits du Renard, et les déposa dans son aire, pour servir de nourriture à ses aiglons. La pauvre mère suivit l’oiseau en…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Esope et le brutal
Le succès entraîne beaucoup de gens à leur perte.Ésope avait été par un homme brutal frappé d'un coup de pierre. «Bravo», dit-il, et il lui donna un as, en ajoutant : «Je n'ai rien de plus, ma foi, mais je vais te montrer quelqu'un de qui tu…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Des vices des Hommes
Jupiter nous a tous chargés d'une besace : il a destiné la poche de derrière à nos propres défauts, et celle de devant, la plus lourde, aux défauts d'autrui.De là vient que nous ne pouvons voir nos vices ; mais nos semblables font-ils une faute,…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables