La Statue d'Esope

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

Pour honorer le talent d'Ésope, les Athéniens lui élevèrent une statue. Ils placèrent un esclave sur un piédestal impérissable pour qu'on sût que la route des honneurs est ouverte à tous et que la gloire s'accorde non pas à la naissance, mais au mérite.

Ésope avait par avance pris le domaine de la fable de manière à s'y réserver la primauté. J'ai voulu du moins ne pas l'y laisser seul maître : il ne restait rien autre de possible. C'est là de ma part non de la jalousie, mais de l'émulation. Si l'Italie applaudit à mon effort, elle aura plus d'écrivains à opposer à la Grèce. Mais si l'envie veut dénigrer mon ouvrage, elle ne m'ôtera pas cependant le sentiment de ma valeur.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Naufrage de Simonide
L'homme instruit a toujours avec lui sa fortune.Simonide, auteur de poésies remarquables, voulant apporter quelque soulagement à sa pauvreté, se mit à parcourir les principales villes d'Asie, en célébrant, moyennant une récompense, les louanges…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Loup et le Chien
Que la liberté est douce ! Je vais le démontrer en peu de mots.Un chien bien repu et un loup d'une maigreur extrême se rencontrèrent par hasard. Quand, après s'être salués, iIs se furent arrêtés : «D'où vient, je te prie, dit le loup, que tu as le…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Testament expliqué par Esope
Souvent un seul homme a plus de bon sens que toute une multitude : cette courte histoire le prouvera à la postérité.Un homme, en mourant, laissa trois filles : l'aînée était belle, et, par ses doux regards, attirait les hommes ; la seconde, bonne…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
La Paon et Junon
Indigné de n'avoir pas eu en partage la voix du rossignol, le Paon vînt trouver Junon. « Les sons harmonieux du rossignol, dit-il, plaisent à tout le monde, tandis que ma voix ne fait qu'exciter le rire. » La déesse lui répondit, pour le consoler :…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Chien nageant
On perd son bien, et on l'a mérité, quand on veut prendre celui d'autrui.Un Chien traversait une rivière à la nage, tenant dans sa gueule un morceau de chair : il aperçoit son image dans le miroir des eaux, et, croyant voir un autre chien portant…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables