L'Aigle, La Corneille et La Tortue

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

Contre les puissans, nous ne saurions avoir trop de moyens de défense : mais, si un méchant leur donne encore des conseils, notre perte est assurée, car rien ne peut résister à la force et à la malice.Un Aigle enlevait en l'air une Tortue, qui cachée sous sa maison d écaille, ne courait aucun danger. Une Corneille survint, et, en voltigeant autour de l'Aigle, lui dit : " Vous avez, saisi là une proie excellente; mais, si je ne vous montre ce qu'il faut en faire, vous vous fatiguerez inutilement de ce lourd fardeau." L'Aigle promet une part de la prise : la Corneille alors l'en­gage à laisser tomber du haut des airs la Tortue sur un rocher, de sorte que cette dure écaille étant brisée, il leur sera facile d'avoir l'animal. L'Aigle, persuadé par de si bons conseils, obéit, et partagea ensuite libérale­ment avec son maître en adresse. Ainsi, celle que la nature semblait avoir mise bien en sûreté, trop faible contre deux , périt misérablement.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

La Fourmi et la Mouche
La Fourmi et la Mouche contestaient assez vivement de leur prix. La Mouche commença la querelle en disant : « Peux-tu bien comparer ta position à la mienne ? dans les sacrifices, je goûte la première les entrailles des victimes; j'établis ma demeure…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Voleur pillant un Autel
Un Voleur alluma sa lampe à l'autel de Jupiter, et pilla le temple à la lueur de la lumière qu'il y avait dérobée. Comme il emportait son butin sacrilège, soudain le dieu s'écria du fond du sanctuaire :« Je te vois sans regret enlever les dons qui…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Taureau et le Veau
Un Taureau, gêné par ses cornes, se débattait à la porte étroite d'une étable où il ne pouvait entrer qu'avec peine.Un Veau voulut lui montrer comment on devait s'y prendre. « Tais-toi, lui dit le Taureau, je savais cela avant que tu fusses né. »…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Lièvre et le Passereau
N’insulte pas aux misérables.Donner aux autres des avisEt ne veiller point à soi-même,C’est l’acte de sottise extrêmeQu’en peu de vers ici j’ai mis.Le lièvre opprimé par un aigleEn soupirait profondément :Un passereau, bien triste…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Ceux qu'il faut croire et ceux qu'il ne faut pas croire
Il est dangereux de croire et aussi de refuser de croire. De l'un et l'autre de ces risques je vais donner un exemple succinct. Hippolyte périt, parce qu'on crut sa belle-mère, et c'est parce qu'on ne crut pas Cassandre que succomba Ilion. Il faut…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables