L'Aigle, La Corneille et La Tortue

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

Contre les puissans, nous ne saurions avoir trop de moyens de défense : mais, si un méchant leur donne encore des conseils, notre perte est assurée, car rien ne peut résister à la force et à la malice.Un Aigle enlevait en l'air une Tortue, qui cachée sous sa maison d écaille, ne courait aucun danger. Une Corneille survint, et, en voltigeant autour de l'Aigle, lui dit : " Vous avez, saisi là une proie excellente; mais, si je ne vous montre ce qu'il faut en faire, vous vous fatiguerez inutilement de ce lourd fardeau." L'Aigle promet une part de la prise : la Corneille alors l'en­gage à laisser tomber du haut des airs la Tortue sur un rocher, de sorte que cette dure écaille étant brisée, il leur sera facile d'avoir l'animal. L'Aigle, persuadé par de si bons conseils, obéit, et partagea ensuite libérale­ment avec son maître en adresse. Ainsi, celle que la nature semblait avoir mise bien en sûreté, trop faible contre deux , périt misérablement.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Les voyageurs et le Voleur
Et son courage en eut bientôt fait justice. Le Voleur tué, le timide compagnon accourt, tire son glaive, jette son manteau par terre, puis s écrie "Laisse-le venir, il apprendra à qui il a affaire. " Celui qui s'é­tait réellement battu lui répondit…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Chauve et la Mouche
Une Mouche piqua la tête d'un Homme chauve : ce­lui-ci, en cherchant à écraser l'insecte importun, se donna une forte tape. "Tu voulais, pour te venger d'une légère piqûre, me donner la mort, lui dit la Mouche en se moquant de lui; comment…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Chien fidèle
Une libéralité soudaine peut séduire; mais elle tend d’inutiles embûches aux gens d’expérience. Un Voleur de nuit jetait du pain à un Chien, et cherchait à le séduire par cet appât. « Tu voudrais me lier la langue, dit le Chien, et m’empêcher…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Chien, le trésor et le Vautour
Cette fable peut convenir aux avares et à ceux qui, sortis de très-bas, veulent passer pour riches. En déterrant des ossements humains, un Chien trouva un trésor: comme il avait outragé les dieux Mânes, la passion des richesses s’empara soudainement…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Lièvre et le Passereau
N’insulte pas aux misérables.Donner aux autres des avisEt ne veiller point à soi-même,C’est l’acte de sottise extrêmeQu’en peu de vers ici j’ai mis.Le lièvre opprimé par un aigleEn soupirait profondément :Un passereau, bien triste…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables