Tibère a un esclave du Palais

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

Il y a dans Rome une foule de ces gens empressés, qui, toujours en course, sans affaires toujours affairés, se tuent de fatigue inutilement; ils ne font rien en fai­sant beaucoup, et sont aussi à charge à eux-mêmes, qu'insupportables à nous autres. Je voudrais bien, si c'était chose possible, les corriger par cette histoire vé­ritable : écoutez-la, car elle est digne de l'être.

Tibère, en se rendant à Naples, s'arrêta dans son pa­lais de Misène, villa bâtie par Lucullus sur le sommet de la montagne, d'où l'on voit à ses pieds la mer de Toscane,et,dans le lointain, la mer de Sicile. Comne le prince se promenait dans les superbes jardins, un de ces esclaves officieux, ayant la tunique relevée jusqu'à la ceinture avec une écharpe de toile d'Egypte dont les franges tombaient négligemment, prit un arrosoir de bois, et s'empressa de jeter de 1'eau dans les allées poudreuses, faisant parade d'un si grand service. Mais on se mo­qua de lui. Ensuite, par les sentiers détournés qu'il connaît, il se présente dans une autre allée , et en abat la poussière. César reconnut notre homme; et, comprenant ce qu'il voulait : " Approche," lui dit-il. Aussitôt l'esclave d'accourir, transporté d'espérance et de joie, se figurant recevoir je ne sais quelle récompense.Alors l'empereur déposant sa majestueuse gravité, lui dit, en riant :<

" Tu as fait là peu de chose, et ta peine est perdue ; car je ne donne pas des soufflets à si bon marché. "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Geai orgueilleux et les Paons
Pour nous persuader de vivre,Contents de notre propre état,Plutôt que d’emprunter de gloire un faux éclat,Esope nous transmit l’exemple qui va suivre :— Un geai rempli de sotte vanité,Saisit d’un paon le plumage mué,Puis s’en étant…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
La Panthere et le Berger
C'est l'habitude de ceux qui ont été méprisés de rendre mesure pour mesure. Une panthère, par mégarde, tomba un jour dans une fosse. Des paysans l'ayant vue, les uns font pleuvoir sur elle des bâtons, les autres l'accablent de pierres; quelquesuns…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
L'Aigle, la Chatte et la Laie
Un Aigle sur un chêne élevé avait placé son aire; une Chatte, ayant trouvé un creux au milieu de l'arbre, avait fait ses petits; et la Laie, habitante des forêts, avait mis au bas sa portée. Mais cette société, qu'avait formée le hasard, fut bientôt…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Testament expliqué par Esope
Souvent un seul homme a plus de bon sens que toute une multitude : cette courte histoire le prouvera à la postérité.Un homme, en mourant, laissa trois filles : l'aînée était belle, et, par ses doux regards, attirait les hommes ; la seconde, bonne…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Taureau et le Veau
Un Taureau, gêné par ses cornes, se débattait à la porte étroite d'une étable où il ne pouvait entrer qu'avec peine.Un Veau voulut lui montrer comment on devait s'y prendre. « Tais-toi, lui dit le Taureau, je savais cela avant que tu fusses né. »…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables