Le renard et l’Aigle

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

Si haut que vous soyez, craignez les plus humbles; car la ruse sert merveilleusement la vengeance. Un jour l’Aigle déroba les petits du Renard, et les déposa dans son aire, pour servir de nourriture à ses aiglons. La pauvre mère suivit l’oiseau en le conjurant de lui épargner une douleur aussi cruelle. Mais l’Aigle méprisa ses prières, se croyant bien en sûreté où il était. Le Renard alors saisit sur un autel un tison ardent, environna de flammes l’arbre de l’Aigle, s’exposant à sacrifier sa progéniture avec son ennemi. L’Aigle, voulant sauver les siens du péril qui les menaçait, vint en suppliant rendre au Renard ses petits sains et saufs.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Cordonnier médecin
Le Jugement du vulgaire Est le plus souvent trompeur.Un méchant savetier dévoré de misère,En un lieu peu connu s’établit médecin,Et prônant, sous faux titre, un antidote vain ,S’acquit quelque renom par trame mensongère.Or, un jour qu’il…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
L'Aigle, La Corneille et La Tortue
Contre les puissans, nous ne saurions avoir trop de moyens de défense : mais, si un méchant leur donne encore des conseils, notre perte est assurée, car rien ne peut résister à la force et à la malice.Un Aigle enlevait en l'air une Tortue, qui…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Chien nageant
On perd son bien, et on l'a mérité, quand on veut prendre celui d'autrui.Un Chien traversait une rivière à la nage, tenant dans sa gueule un morceau de chair : il aperçoit son image dans le miroir des eaux, et, croyant voir un autre chien portant…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Voleur pillant un Autel
Un Voleur alluma sa lampe à l'autel de Jupiter, et pilla le temple à la lueur de la lumière qu'il y avait dérobée. Comme il emportait son butin sacrilège, soudain le dieu s'écria du fond du sanctuaire :« Je te vois sans regret enlever les dons qui…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Les Chèvres et les Boucs
A force de prières, les Chèvres obtinrent de Jupiter la permission de porter de la barbe. Les Boucs, fort mé-contens de voir leurs femelles les égaler dans les marques de leur dignité, s'en plaignirent hautement : « Laissez-les jouir d'une gloire…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables