Le Chien fidèle

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

Une libéralité soudaine peut séduire; mais elle tend d’inutiles embûches aux gens d’expérience. Un Voleur de nuit jetait du pain à un Chien, et cherchait à le séduire par cet appât. « Tu voudrais me lier la langue, dit le Chien, et m’empêcher d’aboyer pour le bien de mon maître : tu te trompes fort; car ta bonté subite m’avertit de veiller à ce que tu ne voles rien ici par ma faute. »

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Ceux qu'il faut croire et ceux qu'il ne faut pas croire
Il est dangereux de croire et aussi de refuser de croire. De l'un et l'autre de ces risques je vais donner un exemple succinct. Hippolyte périt, parce qu'on crut sa belle-mère, et c'est parce qu'on ne crut pas Cassandre que succomba Ilion. Il faut…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
La Belette et les Rats
Ces fables peuvent te paraître des plaisanteries, car il est vrai que je joue avec mon style léger, lorsque je n'ai rien de mieux à faire; mais lis ces bagatelles avec attention, et tu verras combien d'utiles leçons elles renferment. Les choses ne…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Loup et l’Agneau
Un Loup et un Agneau, pressés pat la soif, étaient venus au même ruisseau. Le Loup se désaltérait dans le courant bien au dessus de l'Agneau; mais, excité par son insatiable avidité, le brigand lui chercha querelle. « Pourquoi, lui dit-il viens-tu…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Lion devenu vieux, le Sanglier, le Taureau et l’Âne
Quiconque a perdu son ancienne puissance devient dans le malheur, le jouet même du lâche. Abattu par les années, abandonné de ses forces, le Lion, gisant h terre, allait rendre le dernier soupir. Le Sanglier fond brusquement sur lui, et, d’un coup…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
La Vieille femme et l'amphore
Une vieille femme vit à terre une amphore entièrement vidée, mais d'où pourtant le dépôt du Falerne provenant d'une jarre fameuse répandait encore au loin une odeur délicieuse. Après l'avoir aspirée avidement et à pleines narines. «Quel parfum suave…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables