Le Chien nageant

Les fables de Phèdre
Partager sur Facebook

On perd son bien, et on l'a mérité, quand on veut prendre celui d'autrui.Un Chien traversait une rivière à la nage, tenant dans sa gueule un morceau de chair : il aperçoit son image dans le miroir des eaux, et, croyant voir un autre chien portant une autre proie, il veut la lui ravir. Mais son avidité fut trompée : il lâcha la proie qu'il tenait, et ne put atteindre celle qu'il avait convoitée.

L’avide est souvent joué
Par sa propre avidité.

Qui pour le bien d’autrui témoigne de l’envie,
Perd justement son propre bien.
Dans un fleuve où nageait un chien ,
Portant de la viande choisie,
Il vit son ombre en le miroir des eaux,
Et croyant voir d’autres friands morceaux,
Par un autre portés, il en conçut envie,
Puis en voulut faire son fait;
Mais son avidité doublement fut déçue,
Car sa gueule lâcha la chair qu’elle tenait,
Sans atteindre pourtant à la proie aperçue.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

La Belette et les Rats
Ces fables peuvent te paraître des plaisanteries, car il est vrai que je joue avec mon style léger, lorsque je n'ai rien de mieux à faire; mais lis ces bagatelles avec attention, et tu verras combien d'utiles leçons elles renferment. Les choses ne…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Les Richesses sont funestes
C'est avec raison qu'une âme élevée méprise les richesses, car le coffre-fort éloigne les vraies vertus.Quand Hercule fut admis dans l'Olympe à cause de son courage, il salua les dieux qui venaient le complimenter; mais à l'approche de Plutus,…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Les Chèvres et les Boucs
A force de prières, les Chèvres obtinrent de Jupiter la permission de porter de la barbe. Les Boucs, fort mé-contens de voir leurs femelles les égaler dans les marques de leur dignité, s'en plaignirent hautement : « Laissez-les jouir d'une gloire…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Le Chasseur et le Chien
Un Chien, qui avait été plein de vigueur, et dont son maître avait toujours été très content à la chasse contre les bêtes fauves, commençait à s'affaiblir sous le poids des années. Un jour, en faisant tête à un sanglier fu­rieux, il lui sauta à…
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
La Montagne qui accouche
Une Montagne en mal d'enfant poussait des cris effroyables. Tout le monde s'attendait à un grand événement. Elle accoucha d'une souris.Ceci te regarde, toi qui fais de grandes promesses, et ne nous donnes rien de bon.
Fable :: Phèdre
Partager sur Facebook
Plus de Fables