Les deux Chiens

Les fables de Luqman
Partager sur Facebook

Un chien, un jour que ses maîtres donnaient une fête chez eux, sortit dans la rue et rencontra un autre chien. « Apprends, lui dit-il, qu’aujourd’hui il y a chez nous un festin ; viens donc avec nous afin que nous fassions bonne chère ensemble. »

Celui-ci accompagna son camarade jusque dans la cuisine ; mais, aussitôt que les domestiques le virent, l’un d’eux le prit par la queue et le jeta hors de la maison. Il tomba sans connaissance ; et lorsqu’il fut revenu à lui et qu’il eut se­coué la poussière dont il était couvert, ses compagnons le virent : « Où donc, lui dirent-ils, as-tu été te divertir aujourd’hui, car nous voyons que tu es sorti sans connaître ton chemin ? »

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Jardinier
Un jardinier arrosait un jour ses légumes ; on lui dit : « Pourquoi les plantes sauvages ont-elles sans être cultivées un si bel aspect, tandis que les plantes potagères sont promptes à se faner et à mourir?- C’est, répondit, le jardinier, parce que…
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
L’Estomac et les deux Pieds
L’estomac et les deux pieds disputaient entre eux pour savoir qui portait le corps ; les pieds disaient : c’est nous qui le soutenons par notre vigueur. Mais, répartit l’estomac, si je ne prenais aucune nour­riture, vous seriez incapables de…
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
L’Enfant
Un jour, un enfant se jeta dans un fleuve sans savoir nager. Il était sur le point de se noyer, lorsqu’il appela à son secours un homme qui passait sur le chemin. Celui-ci s’approcha et se mit à le gronder pour être descendu dans le fleuve. L’enfant…
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
La Tortue et le Lièvre
Une tortue et un lièvre se défièrent un jour à la course, et fixèrent pour but une montagne vers laquelle ils courraient. Le lièvre, con­fiant dans la légèreté et la vitesse de sa course, s’amusa en chemin et dormit : la tortue, au contraire,…
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
Le Chien et le Loup
Un jour, un chien poursuivait un loup et s’enorgueillissait de sa force et de la légèreté de sa course en voyant le loup fuir devant lui. Alors celui-ci se retourna vers lui en disant : « Ne t’imagine pas que ce soit de toi que j’aie peur ; je ne…
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
Plus de Fables