L’Estomac et les deux Pieds

Les fables de Luqman
Partager sur Facebook

L’estomac et les deux pieds disputaient entre eux pour savoir qui portait le corps ; les pieds disaient : c’est nous qui le soutenons par notre vigueur. Mais, répartit l’estomac, si je ne prenais aucune nour­riture, vous seriez incapables de marcher, de pouvoir porter quoi que ce soit.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Lion et le Renard
Un lion, un jour, ne pouvant supporter la chaleur du soleil, entra dans une caverne pour s’y mettre à l’ombre. A peine était-il couché, qu’un lézard vint lui courir sur le dos. Le lion se releva avec précipitation, regardant à droite et à gauche,…
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
La Tortue et le Lièvre
Une tortue et un lièvre se défièrent un jour à la course, et fixèrent pour but une montagne vers laquelle ils courraient. Le lièvre, con­fiant dans la légèreté et la vitesse de sa course, s’amusa en chemin et dormit : la tortue, au contraire,…
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
Les deux Chiens
Un chien, un jour que ses maîtres donnaient une fête chez eux, sortit dans la rue et rencontra un autre chien. « Apprends, lui dit-il, qu’aujourd’hui il y a chez nous un festin ; viens donc avec nous afin que nous fassions bonne chère ensemble. »…
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
Le Scarabée et l’Abeille
Un jour, le scarabée dit à l’abeille : « Si tu me prenais avec toi, je ferais du miel comme toi, et même davantage. » L’abeille; con­sentit; mais comme le scarabée ne put y réussir, l’abeille le frappa de son aiguillon et il mourut. Au moment de…
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
Les deux Serpents
On vit un jour deux serpents qui se battaient et se mordaient avec fureur, et voilà qu’un autre serpent arrive et rétablit la paix entre eux. « Certes, dit l’homme à celui-ci, si tu n’étais plus méchant qu’eux tu ne serais pas intervenu. »
Fable :: Luqman
Partager sur Facebook
Plus de Fables