Du Renard et du Singe

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Le Lion ayant établi son empire sur les Animaux avait enjoint de sortir des frontières de son royaume à ceux qui étaient privés de l'honneur de porter une queue. Épouvanté, le Renard se préparait à partir pour l'exil. Déjà il pliait bagage. Comme le Singe, ne considérant que l'ordre du roi, disait que cet édit ne concernait pas le Renard, qui avait de la queue, et à revendre :

" Tu dis vrai, dit celui-ci, et ton conseil est bon, mais comment savoir si entre les Animaux dépourvus de queue le Lion ne voudra pas me compter au premier rang. Celui qui doit passer sa vie sous un tyran, même s'il est innocent, est souvent frappé comme coupable. "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Du Laboureur et de la Cigogne
Un Laboureur fâché de voir que les Grues et les Oies sauvages mangeaient ses blés dans ses champs, tendit des filets pour les surprendre. Il prit aussi avec elles une Cigogne, qui le pria très instamment de la remettre en liberté, lui représentant…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De la cire qui voulait devenir dure
La Cire gémissait d'être molle et de céder facilement au coup le plus léger. Voyant au contraire que les briques faites d'une argile beaucoup plus molle encore parvenaient, grâce à la chaleur du feu, à une dureté telle qu'elles duraient des siècles…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Des Rats tenant conseil
Les Rats tenaient conseil, et ils délibéraient sur ce qu'ils avaient à faire pour se garantir de la griffe du Chat, qui avait déjà croqué plus des deux tiers de leur peuple. Comme chacun opinait à son tour, un des plus habiles se leva. Je serais…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Chat et des Rats
Un Chat, la terreur des Rats, en avait presque détruit l'engeance. Il eut bien voulu croquer le peu qui en restait ; mais le malheur des premiers avait rendu les derniers plus sages. Ceux-ci se tenaient si bien sur leurs gardes qu'il n'était pas…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Charbonnier et du Foulon
Un Charbonnier avait loué une trop grande maison, et ne la pouvant occuper tout entière, il pria un Faucon de s'y venir loger avec lui, et d'y prendre un appartement. Le Foulon n'y voulut jamais consentir, et dit au Charbonnier pour excuse, que la…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables