De la Femme qui tond sa Brebis

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Une Femme tondait sa Brebis, ou pour mieux dire l'écorchait, tant elle s'y prenait mal. Cependant la Brebis lui criait : " Et de grâce, si vous voulez avoir ma peau, mandez le boucher ; mais si vous n'en voulez qu'à ma laine, faites venir le tondeur ".

Fable suivante

Autres fables du même auteur

D'un jeune Homme et de sa Maîtresse
Un jeune Cavalier accourut au logis d'une Femme qu'il aimait éperdument. Sitôt qu'il y fut entré, il quitta son manteau, puis il se mit à parler de son amour, et passa ainsi la journée avec sa Belle. Le soir, comme il se retirait, l'autre lui fit…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Vigneron et de ses Enfants
Un Vigneron se sentit proche de sa fin. Alors il appela ses Enfants : " Mes Enfants, leur dit-il, je ne veux point mourir sans vous révéler un secret que je vous ai tenu caché jusqu'à présent, pour certaines raisons. Apprenez que j'ai enfoui un…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Voleur et du pauvre Homme
Un Voleur entrait pendant la nuit dans la chambre d'un pauvre Homme ; au bruit qu'il fit en ouvrant la porte, l'autre, qui dormait, s'éveilla, et jeta d'épouvante un tel cri, que toute la maison en retentit. Le Voleur, qui ne s'y attendait pas, en…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Boeuf et de la Vache
Un Boeuf suait à tirer la charrue sur un terrain fort pierreux. Une Vache en riait. " Pauvre malheureux, lui criait-elle, je ne doute point que tu n'envies cent fois le jour mon sort. Avoue que tu voudrais te voir nourri et chéri comme je le suis…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De la Belette et du Renard
Un Renard pressé de la faim, entra un jour dans une Grange par une ouverture fort étroite. Après avoir mangé tout son soûl, il voulut sortir par la même ouverture ; mais tous ses efforts furent inutiles, parce que la grosseur de son ventre l'en…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables