De la Corneille et des Oiseaux

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

La Corneille fournit un jour ses ailes de plumes qu'elle avait ramassées dans divers nids d'Oiseaux, et vint en faire parade devant ces derniers. Ceux-ci furent d'abord charmés de la bigarrure de son plumage ; mais dès qu'ils l'eurent considérée de plus près, chacun s'aperçut de la ruse. Et les Oiseaux tout indignés tombèrent aussitôt sur elle, et lui arrachèrent à grands coups de bec, non seulement les plumes qui leur appartenaient, mais encore les siennes propres. La Corneille ainsi déplumée se trouva si hideuse, qu'elle courut se cacher, et n'osa plus se montrer, même devant les Corneilles.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Des Boeufs et de l'Essieu
Deux Boeufs attelés à un chariot fort chargé, ne le tiraient qu'avec peine. Cependant l'Essieu criait, et de telle sorte, que les Boeufs, étourdis du bruit qu'il faisait, s'arrêtèrent et se retournèrent vers lui. " Importun, lui dirent-ils, eh !…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Laboureur et du Renard
Un Laboureur ensemença ses terres, et tout y crût à merveille. Comme il était à la veille de couper ses grains : " Je t'empêcherai bien de serrer ta récolte, dit en lui-même un de ses voisins qui le haïssait ". Cela dit, il allume un flambeau, et…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Lion et du Rat
Un Lion fatigué de la chaleur, et abattu de lassitude, dormait à l'ombre d'un arbre. Une troupe de Rats passa par le lieu où le Lion reposait ; ils lui montèrent sur le corps pour se divertir. Le Lion se réveilla, étendit la patte, et se saisit d'un…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De la Poule et de ses Poussins
Une Poule mena ses Poussins aux champs, et s'écarta fort loin de sa basse-cour. Pendant qu'elle ne pensait à rien moins qu'au Milan, celui-ci parut prêt à fondre sur sa couvée. Tout ce qu'elle put faire alors pour la sauver, ce fut de fuir et de se…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
D'un Homme qui avait deux Femmes
Un Homme nourri dans les délices, et qui était encore dans la force de son âge, ni trop vieux, ni trop jeune, quoique ses cheveux commençassent déjà à grisonner, s'avisa d'épouser deux femmes, dont l'une approchait de la vieillesse, et l'autre était…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables