Du Dauphin qui porte un Singe

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Un Dauphin côtoyait de fort près en nageant le rivage de la mer. " Bon, dit un Singe qui l'aperçut, voici un moyen pour voir la pleine mer tout à mon aise. Je ne l'ai jamais vue, et ainsi il faut que je me contente ". Cela dit, il s'approche du rivage, ensuite il s'élance, et retombe sur le dos du poisson. Celui-ci qui aime l'Homme, crut qu'il en portait un, et mena le Singe assez loin. Là-dessus, ce dernier, charmé de voguer sur l'Océan, jette un cri de joie. À ce cri, l'autre lève la tête, envisage le Singe, et le reconnaît. Le Dauphin fit sauter sa charge en l'air d'un coup de sa queue, et se replonge aussitôt au fond de la mer.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Du Laboureur et du Taureau
Un Laboureur avait dans son étable un Taureau indocile, qui ne pouvait souffrir le joug, ni être lié ; mais pour l'empêcher de frapper de ses cornes, comme il avait accoutumé de faire, il s'avisa de les scier fort près du crâne, et l'attacha à une…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De deux Hommes et d'un Ane
Deux Voyageurs passant dans des lieux déserts, trouvèrent par hasard un Âne dans leur chemin. Ils commencèrent à disputer entre eux à qui l'aurait, s'imaginant que la fortune leur avait fait ce présent. La querelle s'échauffa de telle sorte qu'ils…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Ventre et des autres Membres
La Main et le Pied voulurent autrefois faire un procès au Ventre, en lui reprochant qu'ils ne pouvaient suffire à le nourrir, sans qu'il y contribuât de son côté. Ils voulaient l'obliger à travailler comme les autres membres, s'il voulait être…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De la Taupe et de sa Fille
Un Laboureur poursuivait une Taupe, dans le dessein de la tuer : celle-ci qui, faute d'yeux, avait peine à se conduire, fuyait vers son trou du mieux qu'elle pouvait. " Ma mère, lui cria sa Fille, il est impossible que vous vous sauviez, si…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Bouvier et de Hercule
Un Charretier emmenait d'un village un chariot qui glissa dans une fondrière. Il lui fallait du secours et il se tenait là sans rien faire, implorant Hercule. Car c'était ce dieu qu'il aimait et honorait entre tous. Alors le dieu lui apparut et lui…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables