Du Cerf et du Faon

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Le Faon soutenait à son Père que la nature lui avait donné de si grands avantages sur le Chien, qu'il n'avait aucun lieu de le craindre.

" Si jamais, disait-il au Cerf, nous en venons aux prises le Chien et moi, comptez que je n'aurai pas de peine à le battre, car, outre que je suis plus haut, et par conséquent plus fort que lui, je vois ma tête armée d'un bois que la sienne n'a point.
- Mon fils, repartit l'autre, donnez-vous bien de garde de l'attaquer, la partie ne serait pas égale. Si les dieux lui ont refusé le bois qu'ils vous ont donné, ils lui ont fait présent d'un coeur que vous n'avez point. "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Des Dragons
Deux Dragons voulurent passer au travers d'une haie vive, fort touffue, qui leur barrait le chemin ; l'un avait une tête et plusieurs queues, l'autre une queue et plusieurs têtes. Ce dernier, quelques efforts qu'il fît, n'en put jamais venir à bout.…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Le Laboureur et le Serpent
Un Laboureur trouva dans la neige une Couleuvre transie de froid ; il l'emporta dans son logis et la mit auprès du feu. Mais quand elle se sentit réchauffée, et qu'elle eut repris ses forces, elle se mit à répandre son venin par toute la maison. Le…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Renard et du Singe
Le Lion ayant établi son empire sur les Animaux avait enjoint de sortir des frontières de son royaume à ceux qui étaient privés de l'honneur de porter une queue. Épouvanté, le Renard se préparait à partir pour l'exil. Déjà il pliait bagage. Comme le…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De la Taupe et de sa Fille
Un Laboureur poursuivait une Taupe, dans le dessein de la tuer : celle-ci qui, faute d'yeux, avait peine à se conduire, fuyait vers son trou du mieux qu'elle pouvait. " Ma mère, lui cria sa Fille, il est impossible que vous vous sauviez, si…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Lion, de l'Ours et du Renard
Le Lion et l'Ours s'entre-déchiraient, et cela pour quelques rayons de miel qu'ils avaient trouvés dans le creux d'un chêne. Chacun d'eux prétendait en faire son profit, sans le partager avec son compagnon. Ils eussent beaucoup mieux fait d'en faire…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables