De l'Avare et du Passant

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Un Avare enfouit son trésor dans un champ ; mais il ne put le faire si secrètement qu'un Voisin ne s'en aperçût. Le premier retiré, l'autre accourt, déterre l'or et l'emporte. Le lendemain l'Avare revient rendre visite à son trésor. Quelle fut sa douleur lorsqu'il n'en trouva que le gîte ! Un dieu même ne l'exprimerait pas. Le voilà qui crie, pleure, s'arrache les cheveux, en un mot se désespère. À ses cris, un Passant accourt.

" Qu'avez-vous perdu, lui dit celui-ci, pour vous désoler de la sorte ?
- Ce qui m'était mille fois plus cher que la vie, s'écria l'Avare : mon trésor que j'avais enterré près de cette pierre.
- Sans vous donner la peine de le porter si loin, reprit l'autre, que ne le gardiez-vous chez vous : vous auriez pu en tirer à toute heure, et plus commodément l'or dont vous auriez eu besoin.
- En tirer mon or ! s'écria l'Avare : ô ciel ! je n'étais pas si fou. Hélas ! je n'y touchais jamais.
- Si vous n'y touchiez point, répliqua le Passant, pourquoi vous tant affliger ? Eh, mon ami, mettez une pierre à la place du trésor, elle vous y servira tout autant. "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Du Renard et du Chat
Dans une dispute que le Renard eut avec le Chat, il se vantait d'être le plus rusé de tous les animaux, et de mettre lui seul plus de finesses en pratique que tous les autres ensemble. Le Chat lui répondit qu'il n'en savait pas tant, mais qu'il…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Dauphin qui porte un Singe
Un Dauphin côtoyait de fort près en nageant le rivage de la mer. " Bon, dit un Singe qui l'aperçut, voici un moyen pour voir la pleine mer tout à mon aise. Je ne l'ai jamais vue, et ainsi il faut que je me contente ". Cela dit, il s'approche du…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Laboureur et du Renard
Un Laboureur ensemença ses terres, et tout y crût à merveille. Comme il était à la veille de couper ses grains : " Je t'empêcherai bien de serrer ta récolte, dit en lui-même un de ses voisins qui le haïssait ". Cela dit, il allume un flambeau, et…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Lion irrité contre le Cerf qui se réjouissait de la mort de la Lionne
Un Lion avait invité tous les quadrupèdes à honorer les obsèques de sa Femme qui venait de mourir. Pendant que tous les Animaux ressentaient à la mort de la Reine une douleur inexprimable, seul, le Cerf, à qui elle avait enlevé ses fils, étranger au…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Loup et de la Tête
Un Loup étant entré dans la boutique d'un Sculpteur, y trouva une tête de relief fort bien travaillée. Il la tourna de tous côtés et la contempla à loisir, sans qu'elle proférât une parole. "Oh la belle tête ! s'écria-t-il ; que cet ouvrage est…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables