De l'Âne qui change de Maître

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

L'Âne fut obligé de garder le lit pour quelque indisposition. Le bruit de sa maladie s'étant répandu, les Loups et les Chiens, croyant qu'il mourrait bientôt, accoururent pour le visiter. Il aperçurent l'Ânon au travers des fentes de la porte, et lui demandèrent des nouvelles de la santé de son père. " Il se porte beaucoup mieux que vous ne voudriez, leur répondit l'Ânon. "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

D'un Chien et d'un Voleur
Un Voleur entra furtivement de nuit dans une maison pour la voler, et offrit un pain au Chien qui la gardait, voulant l'empêcher d'aboyer, en l'amusant à manger ce pain. Mais ce fidèle gardien le refusa, et lui dit : " Malheureux, je connais ton…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Cerf
Le Cerf étant vivement pressé par les Chasseurs, se sauva dans l'étable des Boeufs ; mais l'un d'eux lui dit : " Que fais-tu, malheureux ? c'est t'exposer à une mort certaine, que de te mettre ici à la merci des Hommes. - Pardonnez-moi, dit le Cerf,…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du voyageur et du plane
Vers le milieu d'un des plus chauds jours de la canicule, deux Voyageurs prenaient le frais à l'ombre d'un Plane. Ils s'y étaient retirés pour se mettre à l'abri du soleil. Comme ils en considéraient les branches sans y apercevoir de fruit : "…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Loup et de la Truie
La Truie étant prête de mettre bas ses Cochons, fut visitée par le Loup, qui lui offrit de la servir et de la soulager dans le travail où elle était, et d'avoir un soin tout particulier de sa portée. La Truie alarmée de la présence d'un ennemi si…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De Jupiter et des Besaces
Après que les Hommes eurent été formés, Jupiter s'aperçut qu'ils avaient des défauts si grands qu'ils ne pourraient eux-mêmes les souffrir, s'il ne leur en ôtait la connaissance. Il jugea donc à propos de les éloigner de leur vue ; et pour cet…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables