Du Souriceau et de sa Mère

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Un Souriceau racontait à sa mère tout ce qui lui était arrivé dans un voyage dont il était de retour. " Un jour, lui disait-il, la curiosité me prit d'entrer dans une basse-cour, et là j'y trouvai un animal qui m'était inconnu, mais dont le minois me plut infiniment. L'air doux, la contenance modeste, le regard gracieux ; au reste, la peau marquetée, longue queue, et faite à peu près comme la nôtre ; voilà ce qui le rendait tout à fait plaisant à voir. Pour moi j'en fus si charmé, que déjà je l'abordais pour faire connaissance avec lui, lorsque certain oiseau farouche, turbulent, et qui portait sur sa tête je ne sais quel morceau de chair tout déchiqueté, m'effraya tellement par ses cris perçants, que j'en pris la fuite d'épouvante. - Mon fils, lui dit la mère, remercie les Dieux qui t'ont sauvé dans cette rencontre du plus grand danger que tu puisses jamais courir. L'Animal qui t'a semblé si doux, c'est un Chat ; l'oiseau turbulent, c'est un Coq. Ce dernier ne nous veut aucun mal mais l'autre ne pense qu'à nous détruire. Reconnais donc maintenant quelle était ton imprudence, de courir te livrer toi-même à ton plus cruel ennemi. "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Des deux Coqs et du Faucon
Deux Coqs se battirent à outrance, et cela pour l'amour d'une Poule qui les avait rendus rivaux. Le vaincu prit la fuite, et se retira dans un coin de la basse-cour, pendant que le vainqueur montait sur le haut du poulailler, pour y chanter sa…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Chien et de son Image
Un Chien traversant une rivière sur une planche, tenait dans sa gueule un morceau de chair, que la lumière du Soleil fit paraître plus gros dans l'eau, comme c'est l'ordinaire. Son avidité le poussa à vouloir prendre ce qu'il voyait, et il lâcha ce…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Chat et du Coq
Un Chat s'étant jeté sur un Coq, et voulant trouver des raisons apparentes pour le tuer avec quelque espèce de justice, lui reprocha qu'il était un importun, et qu'il empêchait par son chant tous les voisins de dormir. " Ce que j'en fais, repartit…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De l'Ours et des Mouches à miel
Un Ours pressé de la faim, sortit du bois, pour chercher de quoi manger. Ayant trouvé en son chemin des ruches à miel, il se mit à les lécher. Une Abeille sortit de la ruche, et fit une piqûre très douloureuse à l'oreille de l'Ours, qui de rage…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Loup et des Bergers
Un Loup voyant des Bergers qui mangeaient un mouton sous une tente s'approcha : " Quels cris vous pousseriez, dit-il, si j'en faisais autant ".
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables