De la Poule et de ses Poussins

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Une Poule mena ses Poussins aux champs, et s'écarta fort loin de sa basse-cour. Pendant qu'elle ne pensait à rien moins qu'au Milan, celui-ci parut prêt à fondre sur sa couvée. Tout ce qu'elle put faire alors pour la sauver, ce fut de fuir et de se sauver dans une ferme, d'où elle se trouvait fort proche, et de s'enfermer avec ses Poussins dans une cage qu'elle y trouva. Le fermier, qui s'en aperçut, accourut, et prit ainsi d'un seul coup la mère et ses petits ; mais celle-ci s'en consola, parce que du moins elle avait, disait-elle, mis ses Poussins à couvert des serres de leur plus cruel ennemi.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Du Cheval et du Lion
Un vieux Lion ne pouvant plus chasser avec la même vitesse et le même succès, eut envie de manger un Cheval qu'il trouva en son chemin. Il s'avisa de contrefaire le Médecin, et de lui demander des nouvelles de sa santé. Le Cheval qui comprit à peu…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
D'un Bûcheron et d'une Forêt
U n Bûcheron entrant dans une Forêt, lui demanda la permission de prendre du bois pour faire un manche à sa cognée. Elle y consentit ; mais peu de temps après, elle se repentit de sa complaisance car le Bûcheron se servit de sa cognée pour couper de…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Mourant et de sa Femme
Un Malade tirait à sa fin ; cependant sa Femme s'en désespérait. " Ô mort ! s'écriait-elle toute en larmes, viens finir ma douleur ; hâte-toi, viens terminer mes jours. Trop heureuse si, contente de m'ôter la vie, tu voulais épargner celle de mon…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De deux Pots flottant sur l'eau
Le courant de l'eau entraîna par hasard deux Pots, dont l'un était de terre, et l'autre de fer. Le Pot de terre évitait avec de grandes précautions l'approche et la rencontre du Pot de fer, qui lui dit par une espèce de reproche : "…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Des Boeufs et de l'Essieu
Deux Boeufs attelés à un chariot fort chargé, ne le tiraient qu'avec peine. Cependant l'Essieu criait, et de telle sorte, que les Boeufs, étourdis du bruit qu'il faisait, s'arrêtèrent et se retournèrent vers lui. " Importun, lui dirent-ils, eh !…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables