Du Satyre et du Paysan

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Un Paysan ayant rencontré dans une forêt un Satyre demi-mort de froid, le conduisit dans sa maison. Le Satyre voyant que ce Paysan soufflait dans ses mains, lui en demanda la raison. " C'est pour les réchauffer, lui répondit-il. " Peu de temps après, s'étant mis à table, le Satyre vit que le Paysan soufflait sur son potage. Il lui demanda, tout étonné, pourquoi il le faisait. " C'est pour le refroidir, répliqua le Paysan. " Alors le Satyre se levant de table, sortit promptement de la maison. " Je ne veux point de commerce, dit-il au Paysan, avec un homme qui souffle de la même bouche le chaud et le froid. "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

D'un Âne chargé d'éponges
Un Âne chargé de sel se plongea dans une rivière, et si avant que tout son sel se fondit. Quelques jours après, comme il repassait chargé d'éponges près du même gué, il courut s'y jeter, dans la pensée que le poids de sa charge y diminuerait comme…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
D'une jeune Veuve
Une jeune Femme vit mourir son Époux, et en parut inconsolable. Comme elle se désolait, son Père, Homme de sens, l'aborda, et feignit qu'un de ses voisins la demandait en mariage. Il le lui représenta jeune, bien fait, spirituel ; en un mot, si…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
D'un Coq et d'une Pierre précieuse
Un Coq en grattant un fumier, y trouva par hasard une Pierre précieuse ; il la considéra pendant quelque temps, et dit avec une espèce de mépris : " De quoi me peut servir une chose si belle et si brillante ? Elle serait bien mieux entre les mains…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Vieillard qui se marie à contretemps
Un Lièvre se trouva pris dans les lacets d'un Chasseur ; pendant qu'il s'y débattait, mais en vain, pour s'en débarrasser, une Perdrix l'aperçut. " L'ami, lui cria-t-elle d'un ton moqueur, eh que sont donc devenus ces pieds dont tu me vantais tant…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Dieu Mercure et d'un Bûcheron
Un Bûcheron coupant du bois dans une Forêt sur le bord d'une Rivière, y laissa tomber sa cognée. Dans le désespoir où il se vit après cette perte, ne sachant quel conseil prendre, il s'assit sur le rivage, et se mit à pleurer amèrement. Mercure qui…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables