Du Mulet et du Loup

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Le Mulet voyant un Loup venir à lui, et craignant d'être pris, feignit d'avoir une épine au pied et d'être fort tourmenté du mal que lui causait cette épine. " Hélas ! mon ami, dit-il en s'adressant au Loup, je ne puis résister à la violence de la douleur que je sens ; mais puisque mon malheur veut que je sois bientôt dévoré par les oiseaux de proie, je te prie, avant que je meure, de m'arracher cette épine que j'ai au pied, afin que j'expire plus doucement. " Le Loup consentit à lui rendre ce bon office, et se mit en posture. Alors le Mulet lui donna un si grand coup de pied, qu'il lui enfonça le crâne, lui cassa les dents, et se mit à fuir. Le Loup se voyant dans un état si pitoyable, ne s'en prenait qu'à lui-même. " Je le mérite bien, disait-il ; car de quoi est-ce que je me mêle ? Pourquoi ai-je voulu m'ingérer mal à propos de faire le Chirurgien, moi qui ne suis qu'un Boucher ? "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

De la Corneille et de la Cruche
La Corneille ayant soif, trouva par hasard une Cruche où il y avait un peu d'eau ; mais comme la Cruche était trop profonde, elle n'y pouvait atteindre pour se désaltérer. Elle essaya d'abord de rompre la Cruche avec son bec ; mais n'en pouvant…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Laboureur et du Renard
Un Laboureur ensemença ses terres, et tout y crût à merveille. Comme il était à la veille de couper ses grains : " Je t'empêcherai bien de serrer ta récolte, dit en lui-même un de ses voisins qui le haïssait ". Cela dit, il allume un flambeau, et…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Marchand et de la Mer
Un Marchand chargea un vaisseau de marchandise, et partit pour les Indes. Lorsqu'il mit à la voile, le vent était favorable et la Mer tranquille : mais à peine eut-il perdu le port de vue, que le vent changea tout-à-coup ; la Mer éleva ses vagues,…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De l'Araignée et de l'Hirondelle
L'Araignée exaspérée contre l'Hirondelle qui lui prenait les Mouches dont elle fait sa nourriture, avait pour la prendre accroché ses filets dans l'ouverture d'une porte par où l'Oiseau avait l'habitude de voler. Mais l'Hirondelle survenant emporta…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Mourant et de sa Femme
Un Malade tirait à sa fin ; cependant sa Femme s'en désespérait. " Ô mort ! s'écriait-elle toute en larmes, viens finir ma douleur ; hâte-toi, viens terminer mes jours. Trop heureuse si, contente de m'ôter la vie, tu voulais épargner celle de mon…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables