De la Puce et de l'Homme

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Un Homme se sentant piqué par une Puce, mit le doigt dessus et la prit. Elle lui dit pour s'excuser, que c'était sa manière de vivre, et que la nature lui avait donné ce talent ; qu'au reste elle ne faisait pas grand mal, et que ses morsures n'étaient nullement dangereuses. Elle pria l'Homme très instamment de la mettre en liberté, et de la laisser vivre, puisqu'il n'avait rien à appréhender d'elle. " Tu t'abuses, lui répondit-il en souriant, tu fais tout le mal que tu peux ; c'est pour cela qu'il faut que je te tue ; car il ne faut jamais offenser personne, ni faire à qui que ce soit aucun outrage, ni léger, ni considérable. "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

De Vénus et d'une Chatte
Une chatte, s’étant éprise d’un beau jeune homme, pria Aphrodite de la métamorphoser en femme. La déesse prenant en pitié sa passion, la changea en une gracieuse jeune fille ; et alors le jeune homme l’ayant vue s’en amouracha et l’emmena dans sa…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De la Vieille et de sa Servante
Une Vieille n'avait pas plutôt entendu le chant de son Coq, que tous les matins, elle allait une heure avant le point du jour éveiller sa Servante. Alors il fallait se lever pour prendre ensuite une quenouille, qu'on ne quittait que longtemps après…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De deux Chiens qui crèvent à force de boire
Deux Chiens passaient le long d'un fleuve ; comme ils le regardaient, ils y aperçurent une pièce de chair qui flottait assez loin d'eux. Alors l'un dit à l'autre : " Camarade, il nous faut bien garder de manquer cette proie, et pour l'atteindre,…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Geai paré de plumes de Paon
n Geai plein de vanité se para avec des plumes de Paon qu'il avait ramassées. Cet ornement emprunté lui causa tant d'orgueil, qu'il en conçut du mépris pour les autres Geais. Il les quitta et se mêla fièrement parmi une troupe de Paons, qui…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Renard voulant tuer une Poule sur ses oeufs
Un Renard entré dans la maison d'un paysan trouva au nid une Poule qui couvait. Elle le pria en ces termes : " Ne me tue pas pour le moment, je t'en supplie. Je suis maigre. Attends un peu que mes petits soient éclos. Tu pourras les manger tendres…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables