D'un Vautour et des autres Oiseaux

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

Un Vautour ayant manqué plusieurs Oiseaux de son voisinage, feignit qu'il avait envie de les traiter et de leur donner un grand repas, en signe d'une parfaite réconciliation. Les Oiseaux, trop faciles et trop crédules, trompés par ces belles apparences, ne manquèrent pas de se trouver en foule à la fête, se flattant d'être bien régalés, et que c'était une belle occasion de se réconcilier pour toujours avec un ennemi si dangereux, et qui leur faisait depuis longtemps une guerre si cruelle. Mais ils furent bien épouvantés quand ils virent qu'il se jetait sur eux, et qu'il les égorgeait impitoyablement les uns après les autres. Ils reconnurent à leurs dépens le peu de fond qu'il faut faire sur les belles paroles d'un ennemi.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

D'un jeune Homme et de sa Maîtresse
Un jeune Cavalier accourut au logis d'une Femme qu'il aimait éperdument. Sitôt qu'il y fut entré, il quitta son manteau, puis il se mit à parler de son amour, et passa ainsi la journée avec sa Belle. Le soir, comme il se retirait, l'autre lui fit…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De l'Épervier et de la Colombe
L'Épervier en poursuivant une Colombe, tomba imprudemment dans les filets qu'un Paysan avait tendus. Se voyant pris de la sorte, il employa toute son éloquence pour persuader au Paysan de lui rendre la liberté. Entre les raisons qu'il lui allégua…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De la Brebis et de la Corneille
La Corneille attachée sur le dos de la Brebis, la becquetait sans qu'elle pût s'en défendre ; mais se tournant vers son ennemie : " Si tu en faisais autant à quelque Chien, lui dit-elle, tu ne le ferais pas impunément. - Il est vrai, repartit la…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Berger et du Chien
Un Berger avait donné plusieurs fois à son Chien les Brebis qui mouraient chez lui de maladie. Un jour, une des plus grasses de son troupeau tomba malade ; alors le Chien parut plus triste que de coutume. Le Berger lui en demanda la cause ; sur quoi…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De la Poule trop grasse
Une Poule pondait tous les jours un oeuf à son Maître. " Elle m'en pondra deux, disait celui-ci en lui-même, si je lui donne double nourriture. " Là-dessus le voilà qui lui jette et rejette du grain d'heure en heure, et en abondance. Mais…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables