La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Une Grenouille vit un Bœuf,
Qui lui sembla de belle taille.
Elle qui n’était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse s’étend, et s’enfle et se travaille,
Pour égaler l’animal en grosseur ;
Disant : Regardez bien, ma sœur,
Est-ce assez ? dites-moi ? n’y suis-je point encore ?
Nenni. M’y voici donc ? Point du tout. M’y voilà ?
Vous n’en approchez point. La chétive pécore
S’enfla si bien qu’elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout Bourgeois veut bâtir comme les grands Seigneurs ;
Tout petit Prince a des Ambassadeurs :
Tout Marquis veut avoir des Pages.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Chêne et le Roseau
Le Chêne un jour dit au Roseau :Vous avez bien sujet d’accuser la Nature.Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.Le moindre vent qui d’aventureFait rider la face de l’eauVous oblige à baisser la tête :Cependant que mon front au…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Loup, la Mère et l’Enfant
Ce Loup me remet en mémoireUn de ses compagnons qui fut encore mieux pris :Il y périt. Voici l’histoire :Un villageois avait à l’écart son logis.Messire Loup attendait chape-chute à la porte ;Il avait vu sortir gibier de toute…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Âne et le Chien
Il se faut entraider, c’est la loi de nature.L’Âne un jour pourtant s’en moqua :Et ne sais comme il y manqua ;Car il est bonne créature.Il allait par pays, accompagné du Chien,Gravement, sans songer à rien ;Tous deux suivis d’un commun…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Lion et le Moucheron
Va-t’en chétif insecte, excrément de la terre.C’est en ces mots que le LionParlait un jour au Moucheron.L’autre lui déclara la guerre.Penses-tu, lui dit-il, que ton titre de RoiMe fasse peur, ni me soucie ?Un boeuf est plus puissant que…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
La Souris métamorphosée en fille
Une Souris tomba du bec d’un Chat-Huant :Je ne l’eusse pas ramassée ;Mais un Bramin le fit : je le crois aisément ;Chaque pays a sa pensée.La Souris était fort froissée.De cette sorte de prochainNous nous soucions peu ; mais le peuple…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables