La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Une Grenouille vit un Bœuf,
Qui lui sembla de belle taille.
Elle qui n’était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse s’étend, et s’enfle et se travaille,
Pour égaler l’animal en grosseur ;
Disant : Regardez bien, ma sœur,
Est-ce assez ? dites-moi ? n’y suis-je point encore ?
Nenni. M’y voici donc ? Point du tout. M’y voilà ?
Vous n’en approchez point. La chétive pécore
S’enfla si bien qu’elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout Bourgeois veut bâtir comme les grands Seigneurs ;
Tout petit Prince a des Ambassadeurs :
Tout Marquis veut avoir des Pages.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Cerf et la Vigne
Un Cerf, à la faveur d’une vigne fort haute,Et telle qu’on en voit en de certains climats,S’étant mis à couvert et sauvé du trépas,Les veneurs, pour ce coup, croyaient leurs chiens en faute ;Ils les rappellent donc. Le Cerf, hors de…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Chameau et les Bâtons flottants
Le premier qui vit un ChameauS’enfuit à cet objet nouveau ;Le second approcha ; le troisième osa faireUn licou pour le Dromadaire.L’accoutumance ainsi nous rend tout familier.Ce qui nous paraissait terrible et singulierS’apprivoise avec…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Ivrogne et sa Femme
Chacun a son défaut où toujours il revient :Honte ni peur n’y remédie.Sur ce propos, d’un conte il me souvient :Je ne dis rien que je n’appuieDe quelque exemple. Un suppôt de BacchusAltérait sa santé, son esprit et sa bourse.Telles gens…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Cheval et le Loup
Un certain Loup, dans la saisonQue les tièdes zéphyrs ont l’herbe rajeunie,Et que les animaux quittent tous la maisonPour s’en aller chercher leur vie ;Un Loup, dis-je, au sortir des rigueurs de l’hiver,Aperçut un Cheval qu’on avait mis au…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
La Jeune Veuve
La perte d’un époux ne va point sans soupirs :On fait beaucoup de bruit, et puis on se console.Sur les ailes du Temps la tristesse s’envole ;Le Temps ramène les plaisirs.Entre la Veuve d’une annéeEt la Veuve d’une journéeLa différence…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables