Du Cerf et du Cheval

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

e Cheval qui n'avait point encore été dompté par le mors ni par la bride, se plaignait un jour à un Paysan d'un Cerf qui venait manger l'herbe dans un Pré où il paissait, et le pria de l'aider à en tirer vengeance. " Je le veux bien, dit le Paysan, à condition que vous ferez tout ce que je vous dirai. " Le Cheval y acquiesça. Alors le Paysan profitant de l'occasion, lui mit sur le dos une selle et un mors à la bouche. Il monta dessus, et poursuivit le Cerf avec tant d'ardeur, qu'il l'atteignit et le tua. Le Cheval hennissait de joie, se voyant si bien vengé, et ne craignant plus les insultes du Cerf. Mais le Paysan qui connut combien le Cheval lui pouvait être utile dans la suite, au lieu de le mettre en liberté, le conduisit chez lui, l'attacha à une charrue, et le fit servir à labourer la terre.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Du jeune Homme et de la Fortune
Un jeune Homme s'était couché sur le bord d'un puits : pendant qu'il y dormait, la Fortune passa. Celle-ci n'eut pas plutôt reconnu le danger où l'autre était, qu'elle courut à lui, et le tira par le bras. " Mon fils, lui dit-elle en l'éveillant, si…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Laboureur et de la Cigogne
Un Laboureur fâché de voir que les Grues et les Oies sauvages mangeaient ses blés dans ses champs, tendit des filets pour les surprendre. Il prit aussi avec elles une Cigogne, qui le pria très instamment de la remettre en liberté, lui représentant…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du jeune Homme et de l'Hirondelle
Une Hirondelle se hâta un peu trop de repasser les mers, et vint quelques jours avant l'arrivée du printemps revoir le pays d'où elle s'était retirée aux approches de l'hiver. Un jeune Homme la vit arriver dans un jour assez beau. " Bon, dit-il en…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De l'Aigle et de la Corneille
Un Aigle voulant manger une huître, ne pouvait trouver moyen, ni par force, ni par adresse, de l’arracher de son écaille. La Corneille lui conseilla de s’élancer au plus haut de l’air, et de laisser tomber l’huître sur des pierres pour la rompre.…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Geai paré de plumes de Paon
n Geai plein de vanité se para avec des plumes de Paon qu'il avait ramassées. Cet ornement emprunté lui causa tant d'orgueil, qu'il en conçut du mépris pour les autres Geais. Il les quitta et se mêla fièrement parmi une troupe de Paons, qui…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables