La Lice et sa Compagne

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Une Lice étant sur son terme,
Et ne sachant où mettre un fardeau si pressant,
Fait si bien qu’à la fin sa Compagne consent,
De lui prêter sa hutte, où la Lice s’enferme.
Au bout de quelque temps sa Compagne revient.
La Lice lui demande encore une quinzaine.
Ses petits ne marchaient, disait-elle, qu’à peine.
Pour faire court, elle l’obtient.
Ce second terme échu, l’autre lui redemande
Sa maison, sa chambre, son lit.
La Lice cette fois montre les dents, et dit :
Je suis prête à sortir avec toute ma bande,
Si vous pouvez nous mettre hors.
Ses enfants étaient dejà forts.
Ce qu’on donne aux méchants, toujours on le regrette.
Pour tirer d’eux ce qu’on leur prête,
Il faut que l’on en vienne aux coups ;
Il faut plaider, il faut combattre.
Laissez-leur prendre un pied chez vous,
Ils en auront bientôt pris quatre.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

L’Eléphant, et le Singe de Jupiter
Autrefois l’Éléphant et le Rhinocéros,En dispute du pas et des droits de l’Empire,Voulurent terminer la querelle en champ clos.Le jour en était pris, quand quelqu’un vint leur direQue le Singe de Jupiter,Portant un caducée, avait paru dans…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Lion abattu par l’homme
On exposait une peintureOù l’artisan avait tracéUn lion d’immense staturePar un seul homme terrassé.Les regardants en tiraient gloire.Un Lion en passant rabattit leur caquet :« Je vois bien, dit-il, qu’en effetOn vous donne ici la…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Les Membres et l’Estomac
Je devais par la royauté Avoir commencé mon ouvrage. À la voir d’un certain côté, Messer Gaster en est l’image ;S’il a quelque besoin, tout le corps s’en ressent,De travailler pour lui les membres se lassant.Chacun d’eux résolut de vivre…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Lion amoureux
Sévigné, de qui les attraitsServent aux grâces de modèle,Et qui naquîtes toute belle,À votre indifférence près,Pourriez-vous être favorableAux jeux innocents d’une Fable ?Et voir sans vous épouvanter,Un Lion qu’amour sut dompter…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Songe d’un Habitant du Mogol
Jadis certain Mogol vit en songe un vizirAux Champs Élysiens possesseur d’un plaisirAussi pur qu’infini, tant en prix qu’en durée :Le même songeur vit en une autre contréeUn ermite entouré de feux,Qui touchait de pitié même les…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables