Le Bruit des Arbres battus d'un vent impétueux

Les fables d'Ésope
Partager sur Facebook

e bruit des Arbres battus d'un vent impétueux épouvanta tellement les Lièvres, qu'ils se mirent tous à fuir avec vitesse, sans savoir où ils allaient dans leur fuite. Ils trouvèrent un Marais qui les empêcha de passer outre. Les Grenouilles saisies de crainte s'y précipitèrent incontinent pour se cacher. Au moment que la peur allait faire jeter les Lièvres dans l'Étang, l'un des plus vieux de la troupe les arrêta, en leur représentant qu'ils avaient pris l'alarme mal à propos, à cause du bruit du vent et des feuilles.

" Nous ne sommes pas les seuls qui craignions, continua-t-il, puisque nous avons fait peur aux Grenouilles. "

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Des deux Coqs et du Faucon
Deux Coqs se battirent à outrance, et cela pour l'amour d'une Poule qui les avait rendus rivaux. Le vaincu prit la fuite, et se retira dans un coin de la basse-cour, pendant que le vainqueur montait sur le haut du poulailler, pour y chanter sa…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
D'un Loup et d'un Renard
Le Loup avait ramassé dans sa tanière de grandes provisions, pour y subsister assez longtemps, sans être obligé d'en sortir. Le Renard eut envie d'en avoir sa part. Il vint rendre visite au Loup et lui demander des nouvelles de sa santé. Le Loup se…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Milan et du Rossignol
Un Milan fort affamé tenait un Rossignol sous ses serres. " Milan s'écriait celui-ci, donnez-moi la vie, et je vous ferai entendre des chansons capables de vous ravir. Ma voix, vous le savez, enchanterait les dieux mêmes. - J'en doute si peu,…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Du Milan
Le Milan eut autrefois la voix fort différente de celle qu'il a maintenant. Voici par quelle aventure ; d'agréable qu'elle était, elle devint par l'imprudence de cet Oiseau, très-déplaisante. Un jour il entendit un Cheval qui hennissait : alors il…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
De la Canne et du Barbet
Un Barbet poursuivait une Canne. Celle-ci, pour se sauver, se jette dans un étang. L'autre s'y lance, et nage après elle. Comme il la suit, et de si près, qu'il ouvre déjà la gueule pour la prendre, la Canne fait le plongeon, s'enfonce et disparaît.…
Fable :: Esope
Partager sur Facebook
Plus de Fables