La Chauve-Souris et les deux Belettes

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Une chauve-souris donna tête baissée
Dans un nid de Belette ; et sitôt qu'elle y fut,
L'autre, envers les souris de longtemps courroucée,
Pour la dévorer accourut.
« Quoi ! vous osez, dit-elle, à mes yeux vous produire,
Après que votre race a tâché de me nuire !
N'êtes-vous pas souris ? Parlez sans fiction.
Oui, vous l'êtes, ou bien je ne suis pas Belette.
— Pardonnez-moi, dit la pauvrette,
Ce n'est pas ma profession.
Moi, Souris ! Des méchants vous ont dit ces nouvelles.
Grâce à l'auteur de l'Univers,
Je suis oiseau ; voyez mes ailes :
Vive la gent qui fend les airs! »
Sa raison plut, et sembla bonne,
Elle fait si bien qu'on lui donne
Liberté de se retirer.
Deux jours après, notre étourdie
Aveuglement va se fourrer
Chez une autre Belette aux Oiseaux ennemie.
La voilà derechef en danger de sa vie.
La Dame du logis avec un long museau
S'en allait la croquer en qualité d'oiseau,
Quand elle protesta qu'on lui faisait outrage :
« Moi, pour telle passer ? Vos n'y regardez pas.
Qui fait l'oiseau ? c'est le plumage.
Je suis souris : vivent les Rats !
Jupiter confonde les Chats ! »
Par cette adroite répartie
Elle sauva deux fois sa vie.
Plusieurs se sont trouvés qui d'écharpes changeants,
Aux dangers, ainsi qu'elle, ont souvent fait la figue.
Le Sage dit, selon les gens :
« Vive le roi ! vive la ligue ! »

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Serpent et la Lime
On conte qu’un Serpent, voisin d’un horloger(C’était pour l’horloger un mauvais voisinage),Entra dans sa boutique, et, cherchant à manger,N’y rencontra pour tout potageQu’une Lime d’acier qu’il se mit à ronger.Cette Lime lui dit, sans se…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
La Chauve-Souris, le Buisson et le Canard
Le Buisson, le Canard, et la Chauve-Souris,Voyant tous trois qu’en leur paysIls faisaient petite fortune,Vont trafiquer au loin, et font bourse commune.Ils avaient des comptoirs, des facteurs, des agentsNon moins soigneux…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Démocrite et les Abdéritains
Que j’ai toujours haï les pensées du vulgaire !Qu’il me semble profane, injuste, et téméraire,Mettant de faux milieux entre la chose et lui,Et mesurant par soi ce qu’il voit en autrui !Le maître d’Épicure en fit l’apprentissage.Son pays le…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Homme et la Couleuvre
Un homme vit une Couleuvre.Ah ! méchante, dit-il, je m’en vais faire une œuvreAgréable à tout l’univers.À ces mots l’animal pervers(C’est le serpent que je veux dire,Et non l’homme, on pourrait aisément s’y tromper.)À ces mots le serpent…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Faucon et le Chapon
Une traîtresse voix bien souvent vous appelle ;Ne vous pressez donc nullement :Ce n’était pas un sot, non, non, et croyez-m’en,Que le Chien de Jean de Nivelle.Un citoyen du Mans, chapon de son métierÉtait sommé de comparaîtrePar-devant…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables