La Chauve-Souris et les deux Belettes

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Une chauve-souris donna tête baissée
Dans un nid de Belette ; et sitôt qu'elle y fut,
L'autre, envers les souris de longtemps courroucée,
Pour la dévorer accourut.
« Quoi ! vous osez, dit-elle, à mes yeux vous produire,
Après que votre race a tâché de me nuire !
N'êtes-vous pas souris ? Parlez sans fiction.
Oui, vous l'êtes, ou bien je ne suis pas Belette.
— Pardonnez-moi, dit la pauvrette,
Ce n'est pas ma profession.
Moi, Souris ! Des méchants vous ont dit ces nouvelles.
Grâce à l'auteur de l'Univers,
Je suis oiseau ; voyez mes ailes :
Vive la gent qui fend les airs! »
Sa raison plut, et sembla bonne,
Elle fait si bien qu'on lui donne
Liberté de se retirer.
Deux jours après, notre étourdie
Aveuglement va se fourrer
Chez une autre Belette aux Oiseaux ennemie.
La voilà derechef en danger de sa vie.
La Dame du logis avec un long museau
S'en allait la croquer en qualité d'oiseau,
Quand elle protesta qu'on lui faisait outrage :
« Moi, pour telle passer ? Vos n'y regardez pas.
Qui fait l'oiseau ? c'est le plumage.
Je suis souris : vivent les Rats !
Jupiter confonde les Chats ! »
Par cette adroite répartie
Elle sauva deux fois sa vie.
Plusieurs se sont trouvés qui d'écharpes changeants,
Aux dangers, ainsi qu'elle, ont souvent fait la figue.
Le Sage dit, selon les gens :
« Vive le roi ! vive la ligue ! »

Fable suivante

Autres fables du même auteur

La Mort et le Mourant
La Mort ne surprend point le sage :Il est toujours prêt à partir,S’étant su lui-même avertirDu temps où l’on se doit résoudre à ce passage.Ce temps, hélas ! embrasse tous les temps :Qu’on le partage en jours, en heures, en moments,Il…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
La Querelle des chiens et des chats et celle des chats et des souris
La Discorde a toujours régné dans l’Univers,Notre monde en fournit mille exemples divers :Chez nous cette déesse a plus d’un tributaire.Commençons par les éléments :Vous serez étonnés de voir qu’à tous momentsIls seront appointés…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Âne et le petit Chien
Ne forçons point notre talent,Nous ne ferions rien avec grâce :Jamais un lourdaud, quoi qu’il fasse,Ne saurait passer pour galant.Peu de gens, que le ciel chérit et gratifie,Ont le don d’agréer infus avec la vie.C’est un point qu’il leur…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Cerf malade
En pays pleins de cerfs, un cerf tomba malade.Incontinent maint camaradeAccourt à son grabat le voir, le secourir,Le consoler du moins : multitude importune.« Eh ! messieurs, laissez-moi mourir :Permettez qu’en forme communeLa Parque…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
La Grenouille et le Rat
Tel, comme dit Merlin, cuide engeigner autrui,Qui souvent s’engeigne soi-même.J’ai regret que ce mot soit trop vieux aujourd’hui ;Il m’a toujours semblé d’une énergie extrême.Mais afin d’en venir au dessein que j’ai pris,Un Rat plein…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables