Le Corbeau et le Renard

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Maître Corbeau sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard par l’odeur alléché
Lui tint à peu près ce langage :
Et bonjour, Monsieur du Corbeau.

Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phenix des hôtes de ces bois.
À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie :
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
Cette leçon vaut bien un fromage sans doute.
Le Corbeau honteux et confus
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Renard, le Singe et les Animaux
Les Animaux, au décès d’un Lion,En son vivant Prince de la contrée,Pour faire un Roi s’assemblèrent, dit-on.De son étui la couronne est tirée.Dans une chartre un Dragon la gardait.Il se trouva que sur tous essayée,À pas un d’eux elle ne…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Mulet se vantant de sa généalogie
Le Mulet d’un prélat se piquait de noblesse,Et ne parlait incessammentQue de sa mère la Jument,Dont il contait mainte prouesse.Elle avait fait ceci, puis avait été là.Son fils prétendait pour celaQu’on le dût mettre dans l’Histoire.Il…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Astrologue qui se laisse tomber dans un puits
Un Astrologue un jour se laissa choirAu fonds d’un puits. On lui dit : Pauvre bête,Tandis qu’à peine à tes pieds tu peux voir,Penses-tu lire au dessus de ta tête ?Cette aventure en soi, sans aller plus avant,Peut servir de leçon à la…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Renard, les Mouches et le Hérisson
Aux traces de son sang un vieux hôte des bois,Renard fin, subtil et matois,Blessé par des chasseurs et tombé dans la fange,Autrefois attira ce parasite ailéQue nous avons mouche appelé.Il accusait les Dieux, et trouvait fort étrangeQue…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Cochet, le Chat et le Souriceau
Un Souriceau tout jeune, et qui n’avait rien vu,Fut presque pris au dépourvu.Voici comme il conta l’aventure à sa mère :« J’avais franchi les monts qui bornent cet État,Et trottais comme un jeune RatQui cherche à se donner…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables