Le Corbeau et le Renard

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Maître Corbeau sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard par l’odeur alléché
Lui tint à peu près ce langage :
Et bonjour, Monsieur du Corbeau.

Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phenix des hôtes de ces bois.
À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie :
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute.
Cette leçon vaut bien un fromage sans doute.
Le Corbeau honteux et confus
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

La Querelle des chiens et des chats et celle des chats et des souris
La Discorde a toujours régné dans l’Univers,Notre monde en fournit mille exemples divers :Chez nous cette déesse a plus d’un tributaire.Commençons par les éléments :Vous serez étonnés de voir qu’à tous momentsIls seront appointés…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Homme et son image
Un homme qui s’aimait sans avoir de rivaux,Passait dans son esprit pour le plus beau du monde.Il accusait toujours les miroirs d’être faux,Vivant plus que content dans son erreur profonde.Afin de le guérir, le sort officieuxPrésentait…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Hirondelle et les Petits Oiseaux
Une Hirondelle en ses voyagesAvait beaucoup appris. Quiconque a beaucoup vu,Peut avoir beaucoup retenu.Celle-ci prévoyait jusqu’aux moindres orages.Et devant qu’ils fussent éclosLes annonçait aux Matelots.Il arriva qu’au temps que la…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Huître et les Plaideurs
Un jour deux pèlerins sur le sable rencontrentUne Huître, que le flot y venait d’apporter :Ils l’avalent des yeux, du doigt ils se la montrent ;À l’égard de la dent il fallut contester.L’un se baissait déjà pour amasser la proie ;L’autre…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Les Animaux malades de la peste
Un mal qui répand la terreur,Mal que le Ciel en sa fureurInventa pour punir les crimes de la terre,La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom),Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,Faisait aux Animaux la guerre.Ils ne mouraient pas…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables