Rien de trop

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Je ne vois point de créature
Se comporter modérément.
Il est certain tempérament
Que le Maître de la nature
Veut que l’on garde en tout. Le fait-on ? nullement :
Soit en bien, soit en mal, cela n’arrive guère,
Le blé, riche présent de la blonde Cérès,
Trop touffu bien souvent épuise les guérets :
En superfluités s’épandant d’ordinaire,
Et poussant trop abondamment,
Il ôte à son fruit l’aliment.
L’arbre n’en fait pas moins ; tant le luxe sait plaire !
Pour corriger le blé, Dieu permit aux moutons
De retrancher l’excès des prodigues moissons :
Tout au travers ils se jetèrent,
Gâtèrent tout, et tout broutèrent ;
Tant que le Ciel permit aux loups
D’en croquer quelques-uns : ils les croquèrent tous ;
S’ils ne le firent pas, du moins ils y tâchèrent.
Puis le Ciel permit aux humains
De punir ces derniers : les humains abusèrent
À leur tour des ordres divins.
De tous les animaux l’homme a le plus de pente
À se porter dedans l’excès.
Il faudrait faire le procès
Aux petits comme aux grands. Il n’est âme vivante
Qui ne pèche en ceci. Rien de trop est un point
Dont on parle sans cesse, et qu’on n’observe point.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

La Poule aux œufs d’or
L’Avarice perd tout en voulant tout gagner.Je ne veux, pour le témoigner,Que celui dont la Poule, à ce que dit la Fable,Pondait tous les jours un œuf d’or.Il crut que dans son corps elle avait un trésor.Il la tua, l’ouvrit, et la trouva…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
La Fille
Certaine fille, un peu trop fièrePrétendait trouver un mariJeune, bien fait et beau, d’agréable manière,Point froid et point jaloux : notez ces deux points-ci.Cette fille voulait aussiQu’il eût du bien, de la naissance,De l’esprit, enfin…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Philosophe scythe
Un Philosophe austère, et né dans la Scythie,Se proposant de suivre une plus douce vie,Voyagea chez les Grecs, et vit en certains lieuxUn Sage assez semblable au vieillard de Virgile,Homme égalant les Rois, homme approchant des Dieux,Et,…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Meunier, son Fils et l’Âne
L’Invention des Arts étant un droit d’aînesse,Nous devons l’Apologue à l’ancienne Grèce.Mais ce champ ne se peut tellement moissonner,Que les derniers venus n’y trouvent à glaner.La feinte est un pays plein de terres désertes.Tous les…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Un Fou et un Sage
Certain Fou poursuivait à coups de pierre un Sage.Le Sage se retourne, et lui dit : Mon ami,C’est fort bien fait à toi ; reçois cet écu-ci :Tu fatigues assez pour gagner davantage.Toute peine, dit-on, est digne de loyer.Vois cet homme qui…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables