Le Coche et la Mouche

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,
Et de tous les côtés au Soleil exposé,
Six forts chevaux tiraient un Coche.
Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.
L’attelage suait , soufflait , était rendu.
Une Mouche survient, et des chevaux s’approche ;
Prétend les animer par son bourdonnement ;
Pique l’un, pique l’autre, et pense à tout moment
Qu’elle fait aller la machine,
S’assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;
Aussi-tôt que le char chemine,
Et qu’elle voit les gens marcher,
Elle s’en attribue uniquement la gloire ;
Va, vient, fait l’empressée ; il semble que ce soit
Un Sergent de bataille allant en chaque endroit
Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.
La Mouche en ce commun besoin
Se plaint qu’elle agit seule, et qu’elle a tout le soin ;
Qu’aucun n’aide aux chevaux à se tirer d’affaire.
Le Moine disait son Bréviaire ;
Il prenait bien son temps ! une femme chantait ;
C’était bien de chansons qu’alors il s’agissait !
Dame Mouche s’en va chanter à leurs oreilles,
Et fait cent sottises pareilles.
Après bien du travail le Coche arrive au haut.
Respirons maintenant, dit la Mouche aussi-tôt :
J’ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.
Çà, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.
Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
S’introduisent dans les affaires.
Ils font partout les nécessaires ;
Et, partout importuns devraient être chassés.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Chartier embourbé
Le Phaéton d’une voiture à foinVit son char embourbé. Le pauvre homme était loinDe tout humain secours : c’était à la campagnePrès d’un certain canton de la Basse-Bretagne,Appelé Quimper-Corentin.On sait assez que le DestinAdresse là les…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Astrologue qui se laisse tomber dans un puits
Un Astrologue un jour se laissa choirAu fonds d’un puits. On lui dit : Pauvre bête,Tandis qu’à peine à tes pieds tu peux voir,Penses-tu lire au dessus de ta tête ?Cette aventure en soi, sans aller plus avant,Peut servir de leçon à la…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Corbeau voulant imiter l’Aigle
L'Oiseau de Jupiter enlevant un mouton,Un Corbeau témoin de l'affaire,Et plus faible de reins, mais non pas moins glouton,En voulut sur l'heure autant faire.Il tourne à l'entour du troupeau,Marque entre cent Moutons le plus gras, le plus…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Mulet se vantant de sa généalogie
Le Mulet d’un prélat se piquait de noblesse,Et ne parlait incessammentQue de sa mère la Jument,Dont il contait mainte prouesse.Elle avait fait ceci, puis avait été là.Son fils prétendait pour celaQu’on le dût mettre dans l’Histoire.Il…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Lion abattu par l’homme
On exposait une peintureOù l’artisan avait tracéUn lion d’immense staturePar un seul homme terrassé.Les regardants en tiraient gloire.Un Lion en passant rabattit leur caquet :« Je vois bien, dit-il, qu’en effetOn vous donne ici la…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables