La Discorde

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

La déesse Discorde ayant brouillé les Dieux,
Et fait un grand procès là-haut pour une pomme,
On la fit déloger des cieux.
Chez l’animal qu’on appelle homme
On la reçut à bras ouverts,
Elle et Que-si-que-non, son frère,
Avecque Tien-et-mien, son père.
Elle nous fit l’honneur en ce bas univers
De préférer notre hémisphère
À celui des mortels qui nous sont opposés,
Gens grossiers, peu civilisés,
Et qui, se mariant sans prêtre et sans notaire,
De la Discorde n’ont que faire.
Pour la faire trouver aux lieux où le besoin
Demandait qu’elle fût présente,
La Renommée avait le soin
De l’avertir ; et l’autre, diligente,
Courait vite aux débats, et prévenait la Paix ;
Faisait d’une étincelle un feu long à s’éteindre.
La Renommée enfin commença de se plaindre
Que l’on ne lui trouvait jamais
De demeure fixe et certaine ;
Bien souvent l’on perdait, à la chercher, sa peine :
Il fallait donc qu’elle eût un séjour affecté,
Un séjour d’où l’on pût en toutes les familles
L’envoyer à jour arrêté.
Comme il n’était alors aucun couvent de filles,
On y trouva difficulté.
L’auberge enfin de l’hyménée
Lui fut pour maison assignée.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Singe et le Léopard
Le Singe avec le LéopardGagnaient de l’argent à la foire :Ils affichaient chacun à part.L’un d’eux disait : Messieurs, mon mérite et ma gloireSont connus en bon lieu ; le Roi m’a voulu voir ;Et si je meurs il veut avoirUn manchon de ma…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Loup et le Chasseur
Fureur d’accumuler, monstre de qui les yeuxRegardent comme un point tous les bienfaits des Dieux,Te combattrai-je en vain sans cesse en cet ouvrage ?Quel temps demandes-tu pour suivre mes leçons ?L’homme, sourd à ma voix comme à celle du…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Cochet, le Chat et le Souriceau
Un Souriceau tout jeune, et qui n’avait rien vu,Fut presque pris au dépourvu.Voici comme il conta l’aventure à sa mère :« J’avais franchi les monts qui bornent cet État,Et trottais comme un jeune RatQui cherche à se donner…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Les Obsèques de la Lionne
La femme du Lion mourut ;Aussitôt chacun accourutPour s’acquitter envers le PrinceDe certains compliments de consolation,Qui sont surcroît d’affliction.Il fit avertir sa provinceQue les obsèques se feraientUn tel jour, en tel lieu ;…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
La Chauve-Souris, le Buisson et le Canard
Le Buisson, le Canard, et la Chauve-Souris,Voyant tous trois qu’en leur paysIls faisaient petite fortune,Vont trafiquer au loin, et font bourse commune.Ils avaient des comptoirs, des facteurs, des agentsNon moins soigneux…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables