La Discorde

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

La déesse Discorde ayant brouillé les Dieux,
Et fait un grand procès là-haut pour une pomme,
On la fit déloger des cieux.
Chez l’animal qu’on appelle homme
On la reçut à bras ouverts,
Elle et Que-si-que-non, son frère,
Avecque Tien-et-mien, son père.
Elle nous fit l’honneur en ce bas univers
De préférer notre hémisphère
À celui des mortels qui nous sont opposés,
Gens grossiers, peu civilisés,
Et qui, se mariant sans prêtre et sans notaire,
De la Discorde n’ont que faire.
Pour la faire trouver aux lieux où le besoin
Demandait qu’elle fût présente,
La Renommée avait le soin
De l’avertir ; et l’autre, diligente,
Courait vite aux débats, et prévenait la Paix ;
Faisait d’une étincelle un feu long à s’éteindre.
La Renommée enfin commença de se plaindre
Que l’on ne lui trouvait jamais
De demeure fixe et certaine ;
Bien souvent l’on perdait, à la chercher, sa peine :
Il fallait donc qu’elle eût un séjour affecté,
Un séjour d’où l’on pût en toutes les familles
L’envoyer à jour arrêté.
Comme il n’était alors aucun couvent de filles,
On y trouva difficulté.
L’auberge enfin de l’hyménée
Lui fut pour maison assignée.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Cerf et la Vigne
Un Cerf, à la faveur d’une vigne fort haute,Et telle qu’on en voit en de certains climats,S’étant mis à couvert et sauvé du trépas,Les veneurs, pour ce coup, croyaient leurs chiens en faute ;Ils les rappellent donc. Le Cerf, hors de…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
La Tête et la Queue du Serpent
Le Serpent a deux partiesDu genre humain ennemies,Tête et Queue ; et toutes deuxOnt acquis un nom fameuxAuprès des Parques cruelles :Si bien qu’autrefois entre ellesIl survint de grands débatsPour le pas.La Tête avait toujours marché…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Savetier et le Financier
Un Savetier chantait du matin jusqu’au soir :C’était merveilles de le voir,Merveilles de l’ouïr ; il faisait des passages,Plus content qu’aucun des Sept Sages.Son voisin, au contraire, étant tout cousu d’or,Chantait peu, dormait moins…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Homme et l’Idole de bois
Certain Païen chez lui gardait un Dieu de bois,De ces dieux qui sont sourds, bien qu’ayants des oreilles.Le païen cependant s’en promettait merveilles.Il lui coûtait autant que trois.Ce n’étaient que vœux et qu’offrandes,Sacrifices de…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Chat et le Renard
Le Chat et le Renard, comme beaux petits saints,S’en allaient en pèlerinage.C’étaient deux vrais Tartufes, deux Archipatelins,Deux francs Patte-pelus qui des frais du voyage,Croquant mainte volaille, escroquant maint…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables