Le Chartier embourbé

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Le Phaéton d’une voiture à foin
Vit son char embourbé. Le pauvre homme était loin
De tout humain secours : c’était à la campagne
Près d’un certain canton de la Basse-Bretagne,
Appelé Quimper-Corentin.
On sait assez que le Destin
Adresse là les gens quand il veut qu’on enrage.
Dieu nous préserve du voyage !
Pour venir au Chartier embourbé dans ces lieux,
Le voilà qui déteste et jure de son mieux,
Pestant en sa fureur extrême,
Tantôt contre les trous, puis contre ses chevaux,
Contre son char, contre lui-même.
Il invoque à la fin le dieu dont les travaux
Sont si célèbres dans le monde :
« Hercule, lui dit-il, aide-moi ; si ton dos
A porté la machine ronde,
Ton bras peut me tirer d’ici. »
Sa prière étant faite, il entend dans la nue
Une voix qui lui parle ainsi :
« Hercule veut qu’on se remue,
Puis il aide les gens. Regarde d’où provient
L’achoppement qui te retient.
Ôte d’autour de chaque roue
Ce malheureux mortier, cette maudite boue
Qui jusqu’à l’essieu les enduit ;
Prends ton pic, et me romps ce caillou qui te nuit ;
Comble-moi cette ornière. As-tu fait ? – Oui, dit l’homme.
– Or bien je vais t’aider, dit la voix ; prends ton fouet.
– Je l’ai pris... Qu’est ceci ? mon char marche à souhait.
Hercule en soit loué ! » Lors la voix : « Tu vois comme
Tes chevaux aisément se sont tirés de là.
Aide-toi, le Ciel t’aidera. »

Fable suivante

Autres fables du même auteur

L’Hirondelle et les Petits Oiseaux
Une Hirondelle en ses voyagesAvait beaucoup appris. Quiconque a beaucoup vu,Peut avoir beaucoup retenu.Celle-ci prévoyait jusqu’aux moindres orages.Et devant qu’ils fussent éclosLes annonçait aux Matelots.Il arriva qu’au temps que la…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Astrologue qui se laisse tomber dans un puits
Un Astrologue un jour se laissa choirAu fonds d’un puits. On lui dit : Pauvre bête,Tandis qu’à peine à tes pieds tu peux voir,Penses-tu lire au dessus de ta tête ?Cette aventure en soi, sans aller plus avant,Peut servir de leçon à la…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Lion et le Rat
Il faut autant qu’on peut obliger tout le monde.On a souvent besoin d’un plus petit que soi.De cette vérité deux Fables feront foi,Tant la chose en preuves abonde.Entre les pattes d’un Lion,Un Rat sortit de terre assez à l’étourdie.Le…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Cierge
C’est du séjour des Dieux que les abeilles viennent.Les premières, dit-on, s’en allèrent logerAu mont Hymette, et se gorgerDes trésors qu’en ces lieux les zéphyrs entretiennent.Quand on eut des palais de ces filles du CielEnlevé…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Villageois et le Serpent
Ésope conte qu’un manant,Charitable autant que peu sage,Un jour d’hiver se promenantÀ l’entour de son héritage,Aperçut un Serpent sur la neige étendu,Transi, gelé, perclus, immobile rendu,N’ayant pas à vivre un quart d’heure.Le…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables