L’Oiseleur, l’Autour et l’Alouette

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Les injustices des pervers
Servent souvent d’excuse aux nôtres.
Telle est la loi de l’Univers :
Si tu veux qu’on t’épargne, épargne aussi les autres.
Un manant au miroir prenait des oisillons.
Le fantôme brillant attire une Alouette :
Aussitôt un Autour, planant sur les sillons,
Descend des airs, fond et se jette
Sur celle qui chantait, quoique près du tombeau.
Elle avait évité la fatale machine,
Lorsque, se rencontrant sous la main de l’oiseau,
Elle sent son ongle maline.
Pendant qu’à la plumer l’Autour est occupé,
Lui-même sous les rets demeure enveloppé ;
« Oiseleur, laisse-moi, dit-il en son langage ;
Je ne t’ai jamais fait de mal. »
L’Oiseleur repartit : « Ce petit animal
T’en avait-il fait davantage ? »

Fable suivante

Autres fables du même auteur

L’Écrevisse et sa Fille
Les Sages quelquefois, ainsi que l’Écrevisse,Marchent à reculons, tournent le dos au port.C’est l’art des matelots : c’est aussi l’artificeDe ceux qui, pour couvrir quelque puissant effort,Envisagent un point directement contraire,Et font…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Philémon et Baucis
Ni l’or ni la grandeur ne nous rendent heureux ;Ces deux Divinités n’accordent à nos vœuxQue des biens peu certains, qu’un plaisir peu tranquille,Des soucis dévorans c’est l’éternel asile,Véritables Vautours que le fils de JapetReprésente…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Les deux Coqs
Deux Coqs vivaient en paix : une Poule survint,Et voilà la guerre allumée.Amour, tu perdis Troie ; et c’est de toi que vintCette querelle enveniméeOù du sang des Dieux même on vit le Xanthe teint !Longtemps entre nos Coqs le combat se…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Testament expliqué par Ésope
Si ce qu’on dit d’Ésope est vrai,C’était l’Oracle de la Grèce :Lui seul avait plus de sagesseQue tout l’Aréopage. En voici pour essaiUne Histoire des plus gentilles,Et qui pourra plaire au Lecteur.Un certain homme avait trois…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Ours et les deux Compagnons
Deux compagnons pressés d’argent,À leur voisin fourreur vendirentLa peau d’un Ours encore vivant,Mais qu’ils tueraient bientôt ; du moins à ce qu’ils dirent.C’était le roi des Ours au compte de ces gens.Le marchand à sa peau devait faire…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables