Le Lièvre et la Tortue

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Rien ne sert de courir ; il faut partir à point.
Le Lièvre et la Tortue en sont un témoignage.
Gageons, dit celle-ci, que vous n’atteindrez point
Si tôt que moi ce but. Si tôt ? Êtes-vous sage ?
Repartit l’animal léger.
Ma commère il vous faut purger
Avec quatre grains d’ellébore.
Sage ou non, je parie encore.
Ainsi fut fait : et de tous deux
On mit près du but les enjeux :
Savoir quoi, ce n’est pas l’affaire,
Ni de quel juge l’on convint.
Notre Lièvre n’avait que quatre pas à faire ;
J’entends de ceux qu’il fait lorsque prêt d’être atteint,
Il s’éloigne des chiens, les renvoie aux Calendes,
Et leur fait arpenter les Landes.
Ayant, dis-je, du temps de reste pour brouter,
Pour dormir, et pour écouter
D’où vient le vent ; il laisse la Tortue
Aller son train de Sénateur.
Elle part, elle s’évertue ;
Elle se hâte avec lenteur.
Lui cependant méprise une telle victoire,
Tient la gageure à peu de gloire ;
Croit qu’il y va de son honneur
De partir tard. Il broute, il se repose,
Il s’amuse à toute autre chose
Qu’à la gageure. A la fin quand il vit
Que l’autre touchait presque au bout de la carrière ;
Il partit comme un trait ; mais les élans qu’il fit
Furent vains : la Tortue arriva la première.
Hé bien, lui cria-t-elle, avais-je pas raison ?
De quoi vous sert votre vitesse ?
Moi, l’emporter ! et que serait-ce
Si vous portiez une maison ?

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Rat et l’Huître
Un Rat, hôte d’un champ, rat de peu de cervelle,Des lares paternels un jour se trouva sou.Il laisse là le champ, le grain, et la javelle,Va courir le pays, abandonne son trou.Sitôt qu’il fut hors de la case :« Que le monde, dit-il, est…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Renard et les Poulets d’Inde
Contre les assauts d’un RenardUn arbre à des Dindons servait de citadelle.Le perfide ayant fait tout le tour du rempart,Et vu chacun en sentinelle,S’écria : « Quoi ! ces gens se moqueront de moi !Eux seuls seront exempts de la commune loi…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Trésor, et les deux Hommes
Un Homme n’ayant plus ni crédit, ni ressource,Et logeant le diable en sa bourse,C’est-à-dire n’y logeant rien,S’imagina qu’il ferait bienDe se pendre, et finir lui-même sa misère,Puisqu’aussi bien sans lui la faim le viendrait faire…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
La Montagne qui accouche d'une souris
Une montagne en mal d’enfantJetait une clameur si haute,Que chacun, au bruit accourant,Crut qu’elle accoucherait sans fauteD’une cité plus grosse que Paris :Elle accoucha d’une souris.Quand je songe à cette fable,Dont le récit est…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Torrent et la Rivière
Avec grand bruit et grand fracasUn torrent tombait des montagnes :Tout fuyait devant lui ; l’horreur suivait ses pas ;Il faisait trembler les campagnes.Nul voyageur n’osait passerUne barrière si puissante ;Un seul vit des voleurs ; et se…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables