L’Homme et son image

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

Un homme qui s’aimait sans avoir de rivaux,
Passait dans son esprit pour le plus beau du monde.
Il accusait toujours les miroirs d’être faux,
Vivant plus que content dans son erreur profonde.
Afin de le guérir, le sort officieux
Présentait partout à ses yeux
Les Conseillers muets dont se servent nos Dames ;
Miroirs dans les logis, miroirs chez les Marchands,
Miroirs aux poches des galants,
Miroirs aux ceintures des femmes.
Que fait notre Narcisse ? Il se va confiner
Aux lieux les plus cachés qu’il peut s’imaginer,
N’osant plus des miroirs éprouver l’aventure :
Mais un canal formé par une source pure
Se trouve en ces lieux écartés.
Il s’y voit, il se fâche ; et ses yeux irrités
Pensent apercevoir une chimère vaine.
Il fait tout ce qu’il peut pour éviter cette eau.
Mais quoi, le canal est si beau,
Qu’il ne le quitte qu’avec peine.
On voit bien où je veux venir.
Je parle à tous ; et cette erreur extrême
Est un mal que chacun se plaît d’entretenir.
Notre âme c’est cet Homme amoureux de lui-même.
Tant de Miroirs ce sont les sottises d’autrui ;
Miroirs de nos défauts les Peintres légitimes.
Et quant au Canal, c’est celui
Que chacun sait, le Livre des Maximes.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Rat de ville et le Rat des champs
Autrefois le Rat de villeInvita le Rat des champs,D’une façon fort civile,À des reliefs d’Ortolans.Sur un Tapis de TurquieLe couvert se trouva mis.Je laisse à penser la vieQue firent ces deux amis.Le régal fut fort honnête :Rien ne…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Torrent et la Rivière
Avec grand bruit et grand fracasUn torrent tombait des montagnes :Tout fuyait devant lui ; l’horreur suivait ses pas ;Il faisait trembler les campagnes.Nul voyageur n’osait passerUne barrière si puissante ;Un seul vit des voleurs ; et se…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Ours et l’Amateur des jardins
Certain Ours montagnard, ours à demi léché,Confiné par le Sort dans un bois solitaire,Nouveau Bellérophon, vivait seul et caché.Il fût devenu fou : la raison d’ordinaireN’habite pas longtemps chez les gens séquestrés.Il est bon de parler,…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Soleil et les Grenouilles
Aux noces d’un tyran tout le peuple en liesseNoyait son souci dans les pots.Ésope seul trouvait que les gens étaient sotsDe témoigner tant d’allégresse.Le Soleil, disait-il, eut dessein autrefoisDe songer à l’hyménée.Aussitôt on ouït,…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Les Loups et les Brebis
Après mille ans et plus de guerre déclarée,Les Loups firent la paix avecque les Brebis.C’était apparemment le bien des deux partis ;Car si les Loups mangeaient mainte bête égarée,Les bergers de leur peau se faisaient maints habits.Jamais…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables