La Cigale et la Fourmi

Les fables de La Fontaine
Partager sur Facebook

La cigale ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’août, foi d'animal,
Intérêt et principal.
La Fourmi n'est pas prêteuse,
C'est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Nuit et jour à tout venant,
Je chantais, ne vous déplaise.
Vous chantiez ? j'en suis fort aise,
Eh bien! dansez maintenant.

Fable suivante

Autres fables du même auteur

Le Renard et la Cigogne
Compère le Renard se mit un jour en frais,Et retint à dîner commère la Cigogne.Le régal fut petit, et sans beaucoup d’apprêts ;Le galant pour toute besogneAvait un brouet clair (il vivait chichement.)Ce brouet fut par lui servi sur une…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Les Devineresses
C’est souvent du hasard que naît l’opinion,Et c’est l’opinion qui fait toujours la vogue.Je pourrais fonder ce prologueSur gens de tous états : tout est prévention,Cabale, entêtement ; point ou peu de justice :C’est un torrent ; qu’y faire…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Le Paysan du Danube
Il ne faut point juger des gens sur l’apparence.Le conseil en est bon ; mais il n’est pas nouveau.Jadis l’erreur du SouriceauMe servit à prouver le discours que j’avance :J’ai, pour le fonder à présent,Le bon Socrate, Ésope, et certain…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
L’Horoscope
On rencontre sa destinéeSouvent par des chemins qu’on prend pour l’éviter.Un père eut pour toute lignéeUn fils qu’il aima trop, jusque à consulterSur le sort de sa géniture,Les diseurs de bonne aventure.Un de ces gens lui dit, que des…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Pour Monseigneur le Duc du Maine
Jupiter eut un fils qui se sentant du lieuDont il tirait son origineAvait l’âme toute divine.L’enfance n’aime rien : celle du jeune DieuFaisait sa principale affaireDes doux soins d’aimer et de plaire.En lui l’amour et la…
Fable :: Jean de la Fontaine
Partager sur Facebook
Plus de Fables